BFM Business

Déconfinement: Europcar mise sur un changement de process industriel pour reprendre la route

Sur BFM Business, la présidente du directoire du groupe français de mobilité, Caroline Parot, se dit rassurée d'avoir pu, en tant qu'entreprise française, bénéficier du soutien de l'Etat pour surmonter la crise et explique comment elle compte permettre au groupe de redémarrer.

Europcar a évité la sortie de route. En début de semaine, le loueur de véhicules Europcar Mobility Group faisait état d'une perte nette de 105 millions d'euros au premier trimestre et annonçait un plan d'économies drastique de 850 millions d'euros pour pouvoir redémarrer dans les meilleurs conditions. Avant cela, le groupe indiquait avoir finalisé un plan de financement de plus de 300 millions d'euros, dont un prêt de 220 millions d'euros garanti à 90% par l'Etat français.

Dans Good Morning Business ce vendredi, Caroline Parot se dit soulagée d'avoir obtenu ce prêt d'Etat et se prépare à redémarrer ses activités.

"L'important pour nous, vue la brutalité de la chute des revenus que nous avons - nous avons aujourd'hui, plus de 90% de notre réseau qui est fermé, la plupart de nos salariés qui sont en chômage partiel et le monde du tourisme est très bouleversé pour cet été - donc on avait besoin de pouvoir percevoir l'avenir différemment. Donc le soulagement a été très fort pour l'équipe de management mais surtout pour les employés qui étaient inquiets (…) Nos concurrents ne vont pas bien. Et ils (les employés – NDLR) se demandaient comment on allait pouvoir traverser la crise pendant les quelques mois qui viennent. Donc un 'ouf' de soulagement et un grand merci collectif également, mais un devoir derrière de repartir très fort", explique-t-elle.

L'hygiène pour ligne de conduite

A l'approche du déconfinement, la patronne d'Europcar constate une hausse des réservations de véhicules. Les Français confinés dans des lieux autres que leur résidence principale commençant à revenir chez eux. Et si, pendant le confinement, le groupe de mobilité a souhaité accompagner le personnel soignant dans le cadre d'un programme nommé "Ensemble" (programme qui se poursuivra après le confinement), Caroline Parot rappelle que la reprise se fera naturellement avec les clients d'Europcar et ce, "avec un process complètement modifié", explique-t-elle.

"Cette crise nous a appris que l'hygiène, la propreté de nos voitures, la désinfection de nos voitures entre chaque location allaient être très importantes. Donc nous avons complètement changé tout notre process industriel pour se préparer au retour de nos clients dans leurs usages plus classiques", conclut Caroline Parot.

Julie Cohen-Heurton