BFM Business

Dans quelles régions les TER sont-ils les plus ponctuels?

La Bretagne est la région où les TER sont les plus ponctuels

La Bretagne est la région où les TER sont les plus ponctuels - Charly Triballeau - AFP

À partir des données de la SNCF en open data, Le Figaro a établi la liste des régions où les trains sont le plus en retard. Il en ressort une importante fracture nord-sud.

Mieux vaut vivre dans le nord-ouest de la France pour arriver à l'heure avec un TER. C'est ce qu'il ressort des données archivées par la SNCF. Le Figaro s'est basé sur les relevés horaires mis en ligne mi-avril par la compagnie ferroviaire, pour établir, région par région, le taux moyen de TER en retard. Le quotidien s'est basé sur des relevés mensuels pris entre avril 2016 et mars 2017. Précision utile: la SNCF considère un train comme étant "à l'heure" si son retard à la gare d'arrivée est inférieur à cinq minutes.

Il ressort de cette exercice une importante fracture nord-sud. Ainsi trois régions se distinguent par la régularité de leurs trains régionaux: la Bretagne (95,2% de trains à l'heure) la région Grand Est (94,8%) et la Normandie (93,8%). Les Hauts de France, Le Centre-Val-de-Loire, les Pays de la Loire et la Bourgogne-Franche-Comté sont un cran en-dessous, avec un taux de régularité proche des 90%.

Des conditions météo idéales

Le chiffre tombe à 88-87% pour la nouvelle Aquitaine, l'Occitanie et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Enfin, la Provence-Alpes Côte d'Azur arrive bien derrière avec un taux de régularité de 84,7%.

Paca est aussi la région qui compte le plus de TER annulés (3,4%). Sur cette deuxième statistique, le fossé Nord-Sud, bien que toujours présent, est plus contrasté. Après la région Paca, l'Occitanie (2,27%), la nouvelle Aquitaine (2%), mais aussi les Hauts-de-France (2,26%), sont les régions qui comptent le plus de TER annulés. À l'inverse de la Bretagne (0,91%).

Comment expliquer ces nettes différences? En partie par la météo. "Le temps idéal pour la régularité des trains, c'est une pluie légère et des températures moyennes. Les aléas climatiques, de la neige aux feuilles mortes en passant par les inondations ou les pics de chaleur, ont en revanche un impact négatif immédiat", explique la SNCF au Figaro.

J.M.