BFM Business

Dacia Duster: retour à la simplicité

Le Duster est à l'aise partout et c'est en tout chemin qu'il est le plus bluffant, compte tenu de son prix mesuré.

Le Duster est à l'aise partout et c'est en tout chemin qu'il est le plus bluffant, compte tenu de son prix mesuré. - -

Pour sa nouvelle mouture, Dacia propose un Duster sans fioritures mais confortable. La marque low-cost de Renault démontre qu'un SUV à bas coût n'est pas forcément un SUV au rabais.

Dacia, c'est la marque à bas coût de Renault. Elle cible les automobilistes qui veulent acheter une voiture neuve mais n'en ont plus les moyens ou ne veulent plus y mettre le prix. En échange de tarifs bas, les Dacia n'offrent pas les dernières technologies ou gadgets à la mode. Mais, c'est une bonne surprise, un modèle comme le Duster est loin d'être une voiture de piètre qualité.

Monter à bord du Dacia Duster est une expérience étrange. Vous montez dans une voiture neuve et pourtant tout vous rappelle des voitures plus anciennes. Le design intérieur n'est pas moderne, les plastiques sont durs comme on n'en voit plus. Les phares et les essuie-glaces ne s'allument pas tout seul. On ne descend pas pour autant les vitres à la manivelle mais les interrupteurs sont ceux d'anciennes Clio.

Dans les feux arrière, pas trace de LED à la mode, ce sont de bonnes vieilles ampoules à filament qui brillent. Vous l'aurez compris, le Duster n'essaie pas de vous en mettre plein la vue. Sa mission est d'être pratique en toutes circonstances. C'est tout.

Eloge de la simplicité

Planche de bord sans fioritures mais pas archaïque, conçue pour être pratique.
Planche de bord sans fioritures mais pas archaïque, conçue pour être pratique. © -

Premier effet vertueux de cette simplicité: on se sent à l'aise et rassuré au volant du Duster. On maîtrise chaque fonction car on est en territoire connu avec des technologies éprouvées qui n'ont pas pris le dessus sur le conducteur.

Vous vous asseyez, vous mettez le contact avec une vraie clé, vous desserrez un frein à main classique... Vous ne perdez pas de temps, comme sur les voitures dernier cri, à chercher le bouton Start, la touche de déverrouillage du frein électrique et la bonne combinaison avec je-ne-sais quelle pédale à enfoncer pour que la voiture accepte de démarrer. C'est simple et sans surprise. Même si on adore les gadgets et les prouesses technologiques, il faut avouer que c'est reposant de retrouver une voiture aussi facile à conduire.

Passe partout

Le Duster peut jouer les acrobates! Franchir un fossé ne lui fait pas peur.
Le Duster peut jouer les acrobates! Franchir un fossé ne lui fait pas peur. © -

L'autre caractéristique du Duster, et non des moindres, est son aptitude au tout chemin. Sa garde au sol et ses porte-à-faux avant et arrière courts lui permettent d'attaquer de fortes pentes sans touchette. Grâce à leur débattement important, les roues gardent le plus souvent le contact même en terrain accidenté.

La plupart des Duster vendus le sont en deux roues motrices. Alors bien sûr, ce ne sont pas des engins de franchissement mais il est déjà difficile de les mettre en situation délicate. Rien à voir par exemple avec le Renault Captur, plus moderne, plus branché et plus cher, qui dérape à la première pente engazonnée un peu humide.

Machine à rouler

Forme de break, barres de toit, garde au sol élevée : un total-look de baroudeur.
Forme de break, barres de toit, garde au sol élevée : un total-look de baroudeur. © -

Avec un tel engin, on peut s'attendre à un confort spartiate et un niveau sonore important. Il n'en est rien pourtant. Le moteur est discret et même sur route à 110 ou 130km/h, l'ambiance à bord reste silencieuse.

Les suspensions assez souples permettent d'absorber les défauts de la route mais la caisse ne tangue pas exagérément pour autant. La position est aussi surélevée que dans un monospace. Avec tout cela, ajouté à ses capacités en chemin accidenté, le Duster donne l'impression de pouvoir passer partout avec facilité.

Les sièges gagneraient quand même à offrir plus de maintien latéral et lombaire. Le conducteur glisse franchement de son siège quand il commence à vouloir hausser le rythme ou utiliser les capacités de tout-chemin. Toujours pour l'agrément, la jante du volant pourrait être moins fine.

Moteur moyen mais honnête.

Pas de performances époustouflantes, le moteur remplit son rôle honnêtement.
Pas de performances époustouflantes, le moteur remplit son rôle honnêtement. © -

Le moteur de ce modèle d'essai est un 1,5l Dci de 90 chevaux. Là encore, vous garderez le contrôle de la bête car le peu de puissance qu'elle développe ne risque pas de vous surprendre. Les montées en régime sont moyennes et il 'y a pas de zone rouge sur le compte-tour. Pas besoin, car arrivé à 5.000tr/mn, le moteur cesse toute progression et vous fait bien comprendre qu'il ne faut rien espérer de plus. Cela dit, il en donne pour son argent et suffit en utilisation paisible. Pour davantage de plaisir de conduite, il faut sans hésiter passer à la version 110 chevaux.

Equipement

Avec son récent restylage, le Duster a gagné en modernité.
Avec son récent restylage, le Duster a gagné en modernité. © -

La simplicité du Duster n'empêche pas quelques touches de modernité. Ainsi, il est équipé d'un radar de recul, d'un grand écran tactile, de commandes au volant ou encore d'un régulateur-limiteur de vitesse. Il a même une aide au démarrage en côte.

Bien sûr, ils n'ont pas profité des dernières évolutions car ils ont été récupérés sur les précédentes générations de Renault pour des raisons de coût. Mais ils facilitent la vie sans être compliqués à utiliser. Aucune frime, tout est compatible avec la philosophie du Duster.

Anti-souci

Les matériaux ne vous en mettront pas plein les yeux mais promettent d'être solides!
Les matériaux ne vous en mettront pas plein les yeux mais promettent d'être solides! © -

On pourra juger que le Duster est archaïque comparé à la production moderne. Mais sa simplicité est rassurante et apaisante. On maîtrise toutes les fonctions, pas d'électronique omniprésente, de systèmes qui nous dépassent, c'est un peu la voiture pour les nuls. Aucun temps d'adaptation nécessaire, elle est facile à conduire, passe partout, et n'est pas fragile.

Selon nos confrères de L'Argus, le Duster est la voiture la moins chère à faire rouler avec 48 centimes du kilomètre (prise en compte du prix d'achat, de l'entretien et de la décote notamment). Le Duster ne sera jamais un achat passion mais elle comblera ceux qui veulent simplement aller d'un point A à un point B sans se soucier de leur monture et pour un budget minimum.

|||Bravo!
- prix
- simplicité
- polyvalence

Dommage...
- motorisation
- maintien des sièges

Cédric Faiche