BFM Business

COP21: 15 millions d'euros débloqués pour nettoyer les routes

Cette mission a démarré en mars dans le Nord de Paris avec le ramassage de 25.000 tonnes de déchets. Le nettoyage du Sud sera terminé le 27 novembre.

Cette mission a démarré en mars dans le Nord de Paris avec le ramassage de 25.000 tonnes de déchets. Le nettoyage du Sud sera terminé le 27 novembre. - Thomas Samson - AFP

Pour accueillir les chefs d’État de la planète au Bourget pour la COP21, le gouvernement a décidé de nettoyer les décharges sauvages qui jonchent les abords des routes entre les aéroports (Roissy et Orly) et la capitale.

En organisant la COP21, la France prend le risque de montrer l’état de propreté parfois pitoyable des routes franciliennes. Et ça, il n’en est pas question! Pour montrer une image convenable des abords de la capitale, l’État a débloqué un budget de 15 millions d’euros pour faire le ménage.

Cette mission a démarré en mars dans le nord de Paris sur l’axe qui relie la capitale et l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle avec le ramassage de 25.000 tonnes de déchets. Les agents chargés du nettoyage ont surtout ramassé des déchets industriels principalement laissés par le secteur du bâtiment.

L’amorce d’un nettoyage régulier?

Il reste encore beaucoup à faire, notamment dans le sud sur l’accès entre Paris et l’aéroport d’Orly. Le gouvernement s’est engagé à finir ce coup de propre pour la fin du mois, avant le lancement de la COP21.

Comme le signale Le Parisien, cette opération a démarré sur les routes du Val de Marne (A 6a et b, A 86 sud, A 4 et A 106) ce qui ravit les autorités départementales. Christian Favier (PCF), président du conseil départemental du 94, espère désormais que "cette opération n’est que l’amorce d’un nettoyage régulier et suffisant de l’ensemble des autoroutes du Val-de-Marne".

P.S.