BFM Business

Continental Airlines jugé coupable dans l'affaire du Concorde

BFM Business
PONTOISE, Val-d'Oise (Reuters) - Le tribunal de Pontoise (Val-d'Oise) a jugé lundi Continental Airlines coupable d'homicides et de blessures...

PONTOISE, Val-d'Oise (Reuters) - Le tribunal de Pontoise (Val-d'Oise) a jugé lundi Continental Airlines coupable d'homicides et de blessures involontaires au procès de la catastrophe du Concorde en 2000.

Il retient des problèmes de maintenance des appareils de la compagnie aérienne américaine et d'organisation qui ont entraîné des erreurs techniques de son mécanicien John Taylor.

Il s'agit du mécanicien qui a monté sur un avion de sa compagnie une lamelle qui, tombée de cet avion, a ensuite provoqué selon le tribunal l'éclatement d'un pneu et la chute du Concorde qui a décollé juste après lui sur la piste.

Après trois mois et demi de procès au printemps dernier, l'accusation avait requis des peines de 18 mois de prison avec sursis contre le mécanicien de la compagnie et son chef. Cela pourrait entraîner pour Continental une facture de dommages et intérêts de dizaines de millions d'euros.

Le tribunal avait auparavant estimé qu'aucune faute pénale ne pouvait être retenue contre trois responsables de l'aéronautique française.

Le 25 juillet 2000, un appareil d'Air France transportant 109 passagers, en majorité allemands, avait pris feu peu après son décollage de Roissy et s'était écrasé sur un hôtel de Gonesse, y tuant quatre de ses occupants.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse