BFM Business

Comment les vélos s'invitent en ville pour le transport d'encombrants

Les vélos équipés de remorques vont-ils contester l'hégémonie des camionnettes en ville ?

Les vélos équipés de remorques vont-ils contester l'hégémonie des camionnettes en ville ? - www.toutenvelo.fr

Des sociétés françaises proposent en ville des déménagements par vélos équipés de remorque ou de caisson de transport. En Allemagne, ce sont les vélos-cargos qui séduisent pour le transport de charges (ou d'enfants!), portés par des subventions publiques.

Si le vélo est loin d'avoir conquis la ville pour le transport d'encombrants, les initiatives se multiplient pour faire de la bicyclette une alternative crédible aux camionnettes et autres véhicules utilitaires. En France, où les coursiers et livreurs de repas en vélo ont envahi les villes, des sociétés ont lancé des services de déménagement en recourant à des deux-roues d'un genre particulier.

Leurs véhicules sont équipés d'une remorque constituée d'un caisson étanche ou d'un plateau de transport en métal comme ceux utilisés par la société rennaise Toutenvélo, présente aussi à Caen, Rouen et Grenoble. Cette jeune entreprise s'est lancée il y a quelques années sur le créneau des courses rapides, de la livraison de colis express et... des déménagements par deux-roues. Les charges convoyées à pédale varient de 150 à 300 kilogrammes.

Des prestations de déménagement 40% moins chères

L'argument du transport d'encombrants à vélo, outre l'écologie et la facilité à circuler et à stationner en centre-ville, c'est le prix: "c'est en moyenne 40% moins cher que les prestations motorisées", assurent les trois jeunes cofondateurs de Toutenvélo au quotidien Ouest-France. Forts de leur expérience, ils proposent même un catalogue de remorques sur-mesure. Ils les fabriquent dans leur atelier rennais pour des professionnels soucieux de remplacer la camionnette par la bicyclette afin d'exercer leur activité (glacier, paysagiste,...) ou de transporter leur matériel.

À Besançon, la société de coursiers Véloconnect s'est lancée à son tour sur le créneau du déménagement en ville depuis le début 2018. Pour l'instant, l'activité est en rodage. Selon Rémi Gallerand, cofondateur, "il y a moins de logistique que si on doit transporter des marchandises avec des camions. Il y a beaucoup de bandes cyclables et le centre-ville est quand même plutôt adapté pour les vélos" rapporte France3 Régions sur le site francetvinfo.fr .

-
- © La société rennaise Toutenvélo conçoit des remorques pour les professionnels. toutenvelo.fr

En Allemagne, ce sont les vélos-cargos qui se faufilent désormais dans les villes. Ces vélos ont un compartiment intégré qui permet de transporter du matériel ou... des enfants. Une cinquantaine de jeunes marques participaient au récent Salon international du vélo-cargo qui s'est tenu mi-avril 2018 à Berlin, signe du bouillonnement du secteur.

En Allemagne, des subventions publiques financent l'acquisition de ces vélos onéreux dont les prix, outre-Rhin, varient de 1300 à 5000 euros. L’État fédéral verse depuis mars 2018 jusqu'à 2500 euros pour l'achat d'un gros deux-roues cargo à assistance électrique, tandis que la ville de Berlin vient d'annoncer ses propres subventions, de 500 à 1000 euros selon les modèles. Toujours à Berlin, 150 entreprises bénéficient depuis mai 2017 de deux-roues cargos prêtés dans le cadre du programme Velogut, tandis que les particuliers peuvent en réserver en ligne.

Seulement 1% des Allemands possèdent un vélo-cargo

Les experts promettent à ces brouettes de luxe un avenir radieux, puisqu'elles "s'attaquent aux cas où une voiture paraît indispensable", tout en échappant aux bouchons, aux problèmes de stationnement et aux possibles restrictions de circulation, souligne Sophia Becker, chercheuse à l'Institut sur le développement durable de Potsdam (IASS).

-
- © Une cinquantaine de jeunes marques participaient au récent Salon international du vélo-cargo à Berlin. -Odd Andersen-AFP

"Dans les villes européennes, la moitié des trajets motorisés destinés au transport de charges pourraient être effectués à vélo", calculait dès 2014 Karl Reiter, coordinateur du projet Cyclelogistics, en prenant en compte les parcours de moins de 7 kilomètres avec moins de 200 kg à bord.

Reste que "le cheval de trait du XXIe siècle", selon le quotidien Frankfurter Rundschau, n'a pas encore conquis les foules: seuls 1% des Allemands en possèdent un, alors que 61% en ignorent l'existence, soulignait en mars 2018 une étude du ministère des Transports.

Frédéric Bergé avec AFP