BFM Business

Comment Harley-Davidson veut entretenir sa légende

Le prototype de Harley Davidson électrique

Le prototype de Harley Davidson électrique - Mark Ralston - AFP

Gérard Staedelin, le directeur général d'Harley-Davidson France était l'invité de BFM Business ce jeudi 12 mars. Il est revenu sur les innovations de son entreprise, dont le fameux prototype de moto électrique.

Une Harley-Davidson avec un moteur électrique? L'image peut paraître incongrue. Et pourtant elle pourrait bientôt devenir réalité.

Le célèbre fabricant de moto travaille, en effet, sur un prototype qui pourrait ouvrir la voie à un modèle commercialisé. Le plaisir de la conduite reste-t-il intact pour autant? Gérard Staedelin, le directeur général d'Harley-Davidson France assure que oui.

Décocher le sourire

"Rouler à moto est une passion, un plaisir. Cela doit imprimer un sourire sur un visage", explique-t-il. Or "les gens que j'ai vu essayer cette moto ou moi-même quand j'ai eu l'occasion de l'essayer, sont montés dessus en se posant des questions".

Mais "en les voyant redescendre de la moto et enlever leur casque on voit un sourire sur leur visage", poursuit Gérard Staedelin qui assure que ce modèle est "extraordinaire à conduire".

Ce prototype de Harley-Davidson électrique a également une esthétique particulière qui la différencie des autres motos de la gamme. Ce qui n'est évidemment pas dû au hasard.

"Plus qu'un mythe nous aimons nous présenter comme une légende car une légende est vivante. Et le plus grand jeu pour nous c'est de développer des nouvelles technologies en les cachant le plus possible pour garder l'aspect visuel rétro de nos motos. Là il était difficile de cacher la chose", explique Gérard Staedelin.

"Nous avons le droit d'évoluer"

Car innover est un impératif pour maintenir la légende Harley-Davidson dans le présent. "Nous avons le droit d'évoluer, la société évolue", justifie le directeur général d'Harley-Davidson France qui rappelle que ce prototype permet pour le moment à l'entreprise d'"évaluer la possibilité pour une société comme la nôtre de nous lancer vers de nouveaux horizons".

Au-delà de la technologie, Harley-Davidson, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 6 milliards de dollars et pèse 14 milliards de dollars en Bourse, adapte son offre au marché. Exemple avec l'un des rares modèles produits hors des Etats-Unis, la Street 750 fabriquée en Inde, et destinée au marché asiatique. "C'est une histoire de mondialisation", a résumé Gérard Staedelin.

J.M.