BFM Business

Comment Airbus veut améliorer le confort de ses passagers obèses

L'avionneur a déposé un brevet pour une banquette permettant d'installer, dans une rangée classique de trois sièges, entre deux et quatre passagers selon leurs morphologies.

Proposer un confort identique à chaque voyageur, quel que soit sa taille ou sa silhouette. Voilà le pari lancé par Airbus, qui a déposé une demande de brevet pour un nouveau type de sièges.

Aujourd'hui, dans les avions moyen-courriers, chaque rangée peut accueillir trois passagers. L'avionneur entend remplacer les trois sièges par un système de banquette dont les accoudoirs pourraient se déplacer de manière à personnaliser l'assise.

-
- © Airbus

Bonne nouvelle pour les compagnies

Concrètement, sur trois places, il sera possible d’accueillir soit deux passagers obèses, soit une famille de quatre (les parents et leurs deux enfants situés au milieu). Aujourd'hui, seuls les enfants de moins de deux ans voyagent gratuitement, soit sur les genoux de leurs parents, soit dans un couffin accroché sur la paroi séparant la cabine de l'espace dédié aux toilettes et/ou au stockage des boissons et des plateaux repas. Certaines compagnies aériennes (dont Air France) accordent néanmoins des réductions aux enfants de moins de 12 ans dont le niveau dépend du prix du billet initial.

Le brevet déposé par Airbus constitue donc une bonne nouvelle pour les passagers, mais aussi pour les compagnies. Grâce à ce concept imaginé par ses ingénieurs, elles vont en effet trouver un argument commercial choc. Des tarifs plus avantageux pour les familles - à condition de voyager à quatre sur la même banquette. A l'inverse, elles vont pouvoir augmenter le prix du billet d’avion pour les passagers en surpoids, en mettant en avant le confort supplémentaire dont ils bénéficieront.

Mathieu Sévin