BFM Business

Bosch veut supprimer 117 emplois dans l'Aveyron

BFM Business

Il n'y a pas que Renault qui tente d'améliorer la rentabilité de ses sites français. L'entreprise allemande d'équipements automobiles et d'électroménager Bosch, compte ainsi supprimer 117 emplois dans son usine située près de Rodez (Aveyron), a indiqué, ce vendredi 1er février, la direction locale.

Ces suppressions d'emplois se feront via un plan de préretraites entièrement financé par le groupe, précise cette dernière."Ce n'est pas du tout un plan social ou un plan de départs volontaires", a déclaré à l'AFP le directeur des ressources humaines, Benoît Courtin.

Le site compte également allonger la durée de travail de son personnel d'ici à 2015, la direction allemande réclamant une baisse des coûts fixes et davantage de flexibilité avant d'entreprendre un lourd investissement. Ces mesures n'impacteront pas les salaires, mais les RTT, selon le groupe.

Pour justifier ces actions, l'entreprise invoque la crise de l'automobile,en France, qui frappe par ricochet les équipementiers auto.

L'établissement Bosch d'Onet-le-Château, tout près de Rodez, salariait 1 542 personnes en équivalent temps plein début 2013. C'est le premier employeur privé du département, et l'un des dix plus gros de la région Midi-Pyrénées.

BFMbusiness.com et AFP