BFM Business

BMW rappelle 312.000 véhicules pour un problème électrique

Les BMW Série 1, Série 3, Z4 et X1 sont concernées par cette campagne de rappel. (image d'illustration)

Les BMW Série 1, Série 3, Z4 et X1 sont concernées par cette campagne de rappel. (image d'illustration) - Joël Saget - AFP

Le constructeur automobile allemand BMW a annoncé mercredi le rappel de plus de 300.000 voitures au Royaume-Uni. Celles-ci présentent des problèmes électriques pouvant entraîner une coupure de contact intempestive.

Le constructeur bavarois BMW rappelle, pour la seconde année consécutive, de nombreux véhicules commercialisés au Royaume-Uni. Révélé par la BBC, la dernière campagne de rappel lancée par la marque à l'hélice concerne 312.000 voitures. Elle est l'extension d'un précédent rappel effectué en 2017 dans le pays pour plus de 36.000 voitures déjà concernées par des problèmes électriques.

Les modèles appelés à revenir en ateliers sont la BMW Série 1, la Série 3, la sportive Z4 et le 4x4 citadin X1, dans leurs motorisations à essence comme diesel. Les véhicules concernés on été fabriqués entre mars 2007 et août 2011, précise le constructeur. Le groupe explique que le défaut identifié peut être réparé en deux heures par le remplacement d'une prise.

Le premier rappel était intervenu après le décès au Royaume-Uni de Narayan Gurung le jour de Noël 2016. Cet homme est mort au volant de sa Ford Fiesta à la suite d'une collision avec un arbre après avoir voulu éviter une BMW qui s'était arrêtée soudainement sur la route, tous phares éteints, à cause de ce problème d'alimentation. 

De son côté, le régulateur automobile, la DVSA (Driver and Vehicle Standards Agency), a statué la semaine dernière que BMW ne l'avait pas informé correctement sur ce défaut électrique ayant entraîné la mort de Narayan Gurung. 

De semblables problèmes électriques avaient déjà occasionné le rappel en 2013 de 750.000 voitures BMW dans le monde, aux États-Unis, au Japon, au Canada et en Afrique du Sud, sans affecter l'Europe à l'époque.

A.M. avec AFP