BFM Business

Blablacar proposera des trajets en bus les jours de grève SNCF

La plateforme de covoiturage s'ouvre aux autocaristes. Ils proposeront ponctuellement des trajets aux membres Blablacar sur certains de ses axes les plus prisés les vendredis, dimanches, et jours de grèves SNCF. Une manière de répondre à la concurrence des "cars Macron".

Pour Blablacar, la grève à la SNCF est une vraie opportunité en terme de business. La plateforme est confrontée à une hausse exceptionnelle de la demande de covoiturage. Elle a été multipliée par six, mardi 3 avril, premier jour de grève SNCF, par rapport à un mardi normal. Et du côté de l'offre, 184.000 sièges ont été proposés le même jour, soit trois fois plus que la moyenne d’un mardi normal.

BlaBlaLines, l’application de covoiturage courte-distance, qui se concentre sur les trajets domicile-travail de 20 à 80 km, a enregistré un pic inédit avec 10.000 nouveaux inscrits lors des deux premiers jours de grève et 10 fois plus de trajets mardi 3 avril qu’un jour normal.

Des partenariats noués avec trois premiers autocaristes

Face à cet afflux exceptionnel, Blablacar a décidé de diversifier son offre et de proposer des trajets en bus. "Nous étendons notre offre sur trois des axes les plus prisés", explique Nicolas Brusson, directeur général. La plateforme permettra à des autocaristes locaux et indépendants de proposer des trajets à ses membres les vendredis, dimanches, et jours de grèves.

Les premiers partenariats ont été conclu avec les sociétés Chambon, Inter 2000 et Orain. Pour la plateforme, c'est aussi une manière de répondre à la rude concurrence qui lui font les "cars Macron" depuis l'ouverture de ce marché au transport longue distance de voyageurs en août 2015.

Les prix des trajets en cars resteront fixes

Les prix des trajets en "cars Blablacar" seront comparables à ceux d’un covoiturage, et "ils seront fixes, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’augmentation liée à la hausse de la demande", s'empresse de préciser la plateforme pour éviter les mauvaises surprises qu'on subi les clients des cars "Macron" avec des hausses de prix les jours d'affluence.

Ainsi, dès ce vendredi 6 avril, il sera possible réserver des trajets en car sur l’axe Paris-Lille/Lille-Paris. Cette possibilité s’étendra ensuite à Paris-Rouen-Paris dès le 9 avril (jour de grève prévu à la SNCF) et Paris-Rennes-Paris le 13 avril (jour de grève prévu à la SNCF). 

Si cette diversification reste ponctuelle, la plateforme parie sur le fait que la grève "pourrait contribuer à faire évoluer les comportements vers une mobilité partagée sur les trajets quotidiens, et à terme décongestionner nos pôles urbains” déclare Frédéric Mazzella, cofondateur de Blablacar.

Frédéric Bergé