BFM Business

Bientôt des tarifs SNCF plus avantageux pour les billets aller-retour

A l'heure actuelle, un trajet aller-retour est facturé sur la base de deux trajets simples, sans remise.

A l'heure actuelle, un trajet aller-retour est facturé sur la base de deux trajets simples, sans remise. - Damien Meyer - AFP

L'entreprise ferroviaire voudrait s'inspirer des tarifications appliquées dans le secteur aérien, en vendant moins cher les trajets aller-retour destinés à la clientèle loisir. Encore au stade de la réflexion, cette nouvelle grille de tarification devrait être dévoilée au cours de l'année.

La SNCF cherche à reconquérir la clientèle loisir, trop souvent rebutée par le prix des billets jugés excessifs. L'entreprise travaille à la révision de ses tarifs appliqués sur les trajets aller-retour. A l'heure actuelle, un billet aller-retour est facturé sur la base de deux trajets. La SNCF voudrait s'inspirer de la tarification du secteur aérien en appliquant une remise sur ce type de trajet.

Rachel Picard, directrice de Voyages SNCF, a confié au Figaro réfléchir à la mise en place d'un tel système. L'information nous a été confirmée par le service de presse de l'entreprise, qui indique que le travail n'est pas encore assez avancé pour en dire davantage. La nouvelle grille devrait être dévoilée "au cours de l'année".

Cette idée a en tout cas été mise en avant dans le rapport Spinetta, où l'ex-patron d'Air France pointait du doigt le fait que les mêmes tarifs s'appliquaient à la clientèle d'affaires et à celle de loisir. Sur les créneaux horaires et les destinations prisées, cette dernière est rebutée par les tarifs élevés, alors même que les trains ne sont pas complets.

Trouver une tarification qui ne rogne pas sur la clientèle week-end

Pour améliorer le taux de remplissage "Il suffirait d'introduire des tarifs en aller-retour avec une condition de séjour sur place dissuasive pour les clients affaires pour pouvoir offrir des tarifs attractifs à la clientèle loisirs", a avancé Jean-Cyril Spinetta.

Un tel système de remise existe déjà pour les détenteurs de la carte week-end, facturée 75 euros. Ils peuvent obtenir des réductions de 25% pour les trajets aller-retour en TGV, Intercités, TER de plus de 200 kilomètres. Comme son nom l'indique, ces tarifs ne sont valables que si le voyageur passe la nuit du vendredi, du samedi ou du dimanche sur place ou s'il effectue son voyage sur la journée du samedi ou du dimanche.

La SNCF devra donc trouver une tarification qui soit attractive pour les voyageurs loisirs, tout en offrant des conditions qui ne viennent pas cannibaliser la clientèle de la carte week-end.

C.C.