BFM Business

Avalanche de commandes pour le premier jour du salon du Bourget

Le 51ème Salon du Bourget a ouvert ses portes (image: édition 2009)

Le 51ème Salon du Bourget a ouvert ses portes (image: édition 2009) - Pierre Verdy - AFP

La première journée de la grande messe de l'aéronautique s'est soldée par un peu moins de 24 milliards de dollars de commandes au prix catalogue. Airbus a notamment frappé plusieurs coups d'envergure, notamment dans le spatial.

Un salon qui s'annonce "bon mais pas aussi exceptionnel qu'en 2013". Ces mots prudents sont ceux du PDG d'Airbus, Fabrice Brégier, qui, au micro de BFM Business, a préféré jouer la carte de la modestie.

Il n'empêche que cette journée d'ouverture du salon du Bourget, millésime 2015 (le salon ne se tenant qu'une année sur deux, en alternance avec celui de Farnborough au Royaume-Uni) a connu un début en fanfare, avec des commandes avoisinant les 24 milliards de dollars (21 milliards d'euros) aux prix catalogue.

Airbus prend de l'avance sur Boeing

Airbus a été l'un des acteurs principaux de cette journée des plus animées. Le groupe a totalisé pour 15 milliards de dollars, avec notamment une importante commande provenant de l'américain GE Capital qui a commandé 60 A320 neo, le best-seller d'Airbus. Autre commande d'envergure, celle provenant de la Saudi Arabian portant sur 20 A330 et 30 A320 ceo, (la version "classique" non remotorisée de l'A320).

Dernier fait marquant: Airbus DS, la division défense et espace du groupe a décroché un méga-contrat pour fabriquer 900 satellites pour l'opérateur OneWeb. Aucun montant n'a toutefois été communiqué, mais Les Echos croit savoir qu’il représenterait 1,4 milliard de dollars.

A côté Boeing semble faire pâle figure. Le géant américain n'a enregistré "que" 4,8 milliards de dollars, avec notamment une commande 14 long-courriers 777 (dont 4 pour le fret) de la part de Qatar Airways. Airbus aurait toutefois tort de crier victoire, l'avionneur américain ayant pour habitude de débuter doucement les salons pour mieux marcher ensuite sur les talons de son rival européen.

L'importance des livraisons

Au-delà du traditionnel duopole, l'italo-européen ATR, spécialisé sur les avions de court et moyen-courrier, a également signé une importante performance en enregistrant 1,98 milliards de dollars de commandes grâce notamment à une importante percée au Japon.

Reste qu'au-delà des commandes, le défi pour les avionneurs est désormais d'honorer leurs contrats en livrant les avions. Fabrice Brégier soulignait ainsi sur BFM Business l'importance de ce défi pour sa compagnie. Le PDG d'Airbus veut ainsi relever la cadence de production de l'A320 de 42 par mois à 50 ans d'ici à 2017. Voire davantage au-delà de cette échéance.

>> Revivez plus bas l'ensemble de la journée heure par heure

18h19 - Une commande de 28 appareils pour Airbus Helicopters

La filiale d'hélicoptères d'Airbus enregistre une commande provenant du groupe irlandais Milestone Aviation Group, filiale de GE Capital Aviation portant sur 28 appareils H175.

-
- © Airbus Helicopter

18h02 - Airbus et Boeing comptent les points

Cette première journée s'achemine tout doucement vers sa fin et pour le moment Airbus a pris une petite longueur d'avance sur son rival américain. Selon un décompte effectué par l'AFP, Boeing a enregistré 4,8 milliards de dollars de commandes contre 15 milliards pour Airbus.

Il convient évidemment de préciser que ces montants se basent sur les prix catalogues des avionneurs qui ont néanmoins l'habitude d'accorder des remises lors de la signature de contrats.

16h35 - Le Qatar commande 4 C-17 à Boeing

Le pays du Golfe va doubler sa flotte d'avions militaires de transport C-17 "Globemaster", commandant 4 nouveaux appareils à Boeing, le fabricant de ce gros porteur.

16h27 - Un Boeing 787 fait le show

Ce "Dreamliner" aux couleurs de Vietnam Airlines a assuré le spectacle en effectuant un décollage quasiment à la verticale lors d'une démonstration en vol, ce lundi. L'avionneur américain avait déjà donné un avant-goût de cette prouesse en publiant une vidéo sur Youtube.

15h35 - Fin de la démonstration de l'A400M

De très nombreuses démonstrations de vol ont eu lieu ce lundi. L'un des plus attendues: l'A400M d'Airbus. L'avion de transport militaire du groupe européen traverse une phase compliquée depuis le crash de Séville, en mai dernier.

15h - 50 commandes fermes pour Embraer

L'avionneur brésilien, spécialisé dans les avions court et moyen-courrier, a annoncé avoir reçu 103 commandes dont 50 fermes pour un montant de 2,6 milliards de dollars. Trois entreprises américaines (United Airlines, SkyWest Airlines, Aircastle) et une chinoise (Colorful Guizhou Airlines) sont à l'origine de ces commandes.

14h11 - "Nous aurons de nouveaux clients cette années pour l'A380"

Interviewé par BFM Business, Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, a fait montre d'optimisme concernant l'avenir commercial du super jumbo d'Airbus, l'A380. Si pour le moment, le long-courrier a fait chou blanc depuis le début de l'année, le patron de l'avionneur européen s'attend à enregistrer de nouvelles commandes en 2015.

13h45 - Déjà 20,9 milliards de dollars de commandes

Selon un décompte effectué par l'AFP, le total des commandes enregistrées en début d'après-midi s'élève à 20,9 milliards de dollars, soit environ 18,5 milliards d'euros.

Vous pouvez suivre en direct sur Youtube les démonstrations de vol du salon, comme l'indique le compte twitter officiel du Salon du Bourget

12h40 - Commande de 14 Boeing pour Qatar Airways

Qatar Airways commande 14 Boeing 777 supplémentaires, dont quatre avions-cargo. Le montant de cette commande atteint 4,8 milliards de dollars.

12h36 - Airbus DS sélectionné pour produire 900 satellites

L"européen Airbus Defence and Space (groupe Airbus) a annoncé avoir été sélectionné pour la production de 900 satellites de petite taille au profit de OneWeb, pour une constellation satellitaire destinée à l'internet, une première à cette échelle qui va nécessiter la construction d'une ligne d'assemblage dédiée.

Les satellites, de moins de 150 kg, seront lancés en orbite début 2018 afin de proposer des liaisons internet sur la planète à un prix abordable, indiquent OneWeb et Airbus DS dans un communiqué. Il s'agit d'une première dans le mode de production, d'une vingtaine de satellites par an actuellement à un peu moins de 1.000, tout en conservant les mêmes caractéristiques technologiques, indique-t-on chez Airbus DS.

La fabrication des 10 premiers satellites se fera à Toulouse, et le reste sur une ligne d'assemblage dédiée aux Etats-Unis, souligne Airbus DS. Aucun montant n'a été avancé.

12h18 - Binter Canarias commande 6 avions supplémentaires à ATR

L'avionneur franco-italien ATR vient d'annoncer une commande ferme de six modèles 72-600 par la compagnie aérienne espagnole Binter Canarias, pour un montant de 155 millions de dollars.

Les six appareils, d'une capacité de 72 places, seront livrés à partir de cette année et jusqu'en 2017, a précisé ATR dans un communiqué. Binter Canarias avait déjà commandé six ATR 72-600 en février 2014, pour un montant d'environ 150 millions de dollars. Ces nouveaux avions doivent remplacer progressivement les turbopropulseurs actuels de la compagnie espagnole, qui exploite une flotte de 16 ATR 72-500.

12h00 - EVA Airways signe une lettre d'intention

La compagnie aérienne taïwanaise EVA Airways a signé une lettre d'intention pour acquérir cinq Boeing 777F, version cargo du long-courrier de l'avionneur américain. La commande, si elle est confirmée, représentera 1,5 milliard de dollars au prix catalogue, a précisé la firme de Seattle dans un communiqué.

EVA Airways, deuxième compagnie aérienne taïwanaise, exploite déjà 20 appareils Boeing 777-300ER destinés à ses vols commerciaux et attend la livraison de 14 autres, selon Boeing.

11h42 - Swiss convertit 10 commandes fermes de Bombardier

Swiss (filiale de Lufthansa) a annoncé lundi la conversion de 10 commandes d'avions CSeries de Bombardier, du modèle CS100 vers le CS300, pouvant transporter davantage de passagers. Les 10 CS300 seront livrés en 2017, dans le cadre de la commande ferme de 30 CSeries passée début 2009, a précisé Harry Hohmeister, PDG de Swiss, lors d'une conférence de presse.

Les dix premiers CS100 doivent être livrés l'an prochain à Swiss, client de lancement du nouvel appareil de Bombardier. Les dix derniers entreront en service en 2018, mais la compagnie "doit encore décider combien de CS100 et de CS300" elle souhaite exploiter, a-t-il indiqué, ajoutant que le choix serait fait "d'ici Noël 2016".

Interrogé sur le montant actualisé du contrat après la conversion de dix appareils CS100 (108 à 133 passagers) en CS300 (130 à 160 passagers), le PDG de Swiss n'a pas souhaité donner de détails sur la renégociation du contrat avec Bombardier. Il s'est contenté de préciser le coût pour la compagnie de l'acquisition des 30 avions CSeries: 2 milliards de dollars, financés avec le soutien de sa maison-mère allemande Lufthansa. Lors de l'annonce de la commande en 2009, le montant évoqué était de 1,53 milliard de dollars.

11h39 - GE Capital Aviation commande 60 Airbus A320Neo

GE Capital Aviation passe une commande ferme de 60 A320neo pour un montant catalogue de 6,37 milliards de dollars.

Les 60 appareils seront dotés de moteurs de nouvelle génération Leap de CFM International, la coentreprise de General Electric et Safran, précise Airbus. L'A320neo doit entrer en service cette année avec des moteurs Pratt & Whitney, et en 2017 avec des moteurs Leap.

10h51 - Pas de commandes d'A380 pendant le Salon?

"Il y aura certainement des commandes d'A380 cette année, pas forcément pendant le Salon du Bourget", a annoncé le directeur commercial d'Airbus, John Leahy.

Le groupe européen d'aéronautique et de défense peine à trouver des acheteurs pour son très gros porteur depuis deux ans. Emirates, le plus gros client de ce modèle, a appelé Airbus à construire une nouvelle version remotorisée de cet appareil, qui peut transporter entre 500 et 850 passagers environ selon la configuration de la cabine.

John Leahy a déclaré qu'une nouvelle version remotorisée de l'A380, dont la capacité serait également accrue d'une cinquantaine de sièges, était envisageable. Il a indiqué avoir engagé des discussions avec une demi-douzaine de clients potentiels pour cette version "neo" de l'appareil, qui serait ainsi plus économe en carburant.

10h40 - François Hollande salue "l'excellence française"

"Ce salon nous permet de montrer l'excellence française". Le président de la République s'est montré enthousiaste ce lundi au salon du Bourget. Il faut dire que la filière aéronautique "a créé 10.000 emplois l'année dernière et devrait en créer autant cette année". Le président a donc salué le travail des PME, très présentes dans ce secteur. "Cette filière représente 200.000 emplois directs".

Mais outre les emplois, l'aéronautique "permet à notre économie d'avoir 50 milliards d'euros de chiffre d'affaires et de 20 à 25 milliards d'euros d'excédent commercial". Pour le président, il y aura "de bonnes nouvelles tout au long de ce salon". Par ailleurs, il a annoncé "avoir de grands espoirs" pour de nouveaux contrats à l'exportation de Rafale.

Dans la foulée, deux Alphajet de la Patrouille de France ont fait un passage au-dessus du salon, suivis de l'hélicoptère NH90 et de l'avion de chasse Rafale.

09h50 - Garuda signe une lettre d'intention

La compagnie nationale indonésienne Garuda a signé lundi une lettre d'intention pour l'achat de 60 Boeing, 30 moyen-courriers 737 MAX et 30 long-courriers 787-9.

Si la commande est confirmée, elle atteindra quelque 10,9 milliards de dollars, a précisé Boeing lors d'une conférence de presse avec le PDG de la division commerciale de la firme de Seattle, Ray Conner, et le PDG de Garuda, Arif Wibowo.

09h50 - Commande ferme d'Airbus pour Air Lease Corp

Le loueur d'avions Air Lease Corp passe une commande ferme pour 1 A350-900, 1 A321ceo et 3 A320ceo, pour un montant catalogue de 700 millions de dollars. Ces annonces portent à 262 le carnet de commandes d'Air Lease auprès d'Airbus, dont 66 long-courriers et 196 monocouloirs moyen-courriers, souligne l'avionneur.

09h33 - Saudi Arabian passe commande auprès d'Airbus

La compagnie saoudienne Saudi Arabian a passé commande pour 20 Airbus A330-300 Regional, le premier contrat pour cet appareil, et 30 A320ceo, pour un montant catalogue d'environ 8 milliards de dollars, a annoncé l'avionneur à l'ouverture du Salon aéronautique et de l'espace du Bourget. "Saudi Arabian Airlines, la compagnie nationale d'Arabie Saoudite, sera la première compagnie aérienne à opérer le nouvel Airbus A330-300 Region", indique Airbus.

09h30 - Contrat entre Saft et Zodiac

Le fabricant français de batteries Saft fournira à l'équipementier aéronautique Zodiac Aero Electric des batteries destinées à l'avion commercial russe Irkut MC-21, a annoncé lundi le groupe dans un communiqué. Le montant de ce contrat, qui doit être signé lundi au salon du Bourget, n'a pas été précisé.

Sur la base du nombre de MC-21 commandés à ce jour (257), Saft estime à plus de 8.000 le nombre de batteries qu'il aura à livrer dans le cadre de ce contrat au cours des 20 prochaines années. Le contrat porte sur la fourniture de batteries ULM (Ultra Low Maintenance) au nickel, qui délivrent la puissance de démarrage du groupe auxiliaire de puissance (APU) et fournissent l'alimentation de secours et le stockage d'énergie aux systèmes vitaux.

09h17 - Grosse commande pour ATR

Le constructeur franco-italien annonce 81 commandes dont 46 fermes pour une valeur 1,98 milliard de dollars. Les contrats "ont été signés avec des compagnies aériennes des cinq continents" et portent sur les deux modèles de la gamme d'avions à turbopropulseurs ATR-600, a précisé le constructeur dans un communiqué. Le contrat avec la filiale régionale de Japan Airlines, portant sur le modèle 42-600 (50 sièges), permet à ATR de franchir la barre symbolique des 1.500 ventes pour ses avions à turbopropulseurs.

08h46 - Airbus confirme relever sa prévision de croissance du marché aéronautique mondial d'ici 2034

Le groupe Airbus a confirmé lundi qu'il relevait sa prévision de croissance du marché aéronautique mondial d'ici 2034. Airbus a chiffré lundi à 4.900 milliards de dollars le marché aéronautique mondial pour les 20 prochaines années.

Le patron de la branche aviation civile d'Airbus, Fabrice Brégier, a évalué vendredi les besoins des compagnies aériennes à environ 32.600 appareils sur cette période, en hausse de 4% par rapport à sa précédente prévision. L'américain Boeing avait dévoilé jeudi ses propres prévisions, en hausse de 3,5%, à 38.050 unités, pour une valeur estimée à 5.600 milliards de dollars.

D. L. et J.M. avec agences