BFM Business

Attentats: chute de la fréquentation des aéroports parisiens

Le trafic passager a baissé.

Le trafic passager a baissé. - Kenzo Tribouillard - AFP

ADP estime qu'il y a eu 123.000 passagers en moins en novembre. Une telle baisse n'avait pas été vue depuis le volcan Eyjaföll.

Les conséquences ont été immédiates. Les aéroports parisiens ont perdu 123.000 passagers en novembre, à la suite des attentats de Paris et Saint-Denis, selon des chiffres d'Aéroports de Paris (ADP) cité mardi par Les Echos. Le nombre de passagers a reculé de 6% pendant la deuxième quinzaine de novembre, à 6,67 millions, contre une hausse de 3,6% au cours de la première quinzaine, selon Les Echos.

Le quotidien économique rappelle qu'ADP n'avait pas connu une telle baisse depuis la crise du transport aérien liée à l'éruption du volcan islandais Eyjaföll en avril 2010. Les attaques de janvier 2015 à Paris avaient entraîné un recul de 0,1% du trafic passager.

Baisse persistante 

Les nouvelles réservations de vols internationaux vers Paris continuaient d'accuser une baisse persistante de 28% après les attentats du 13 novembre, a indiqué lundi la société ForwardKeys, qui a accès aux données informatiques des agences de voyage dans le monde entier.

L'hôtellerie française a perdu 9,3% de son chiffre d'affaires depuis les attaques du 13 novembre, selon le cabinet spécialisé MKG, qui précise que les plus touchés sont les établissements de luxe parisiens.

D. L. avec AFP