BFM Business

Arnaud Montebourg appelle Renault à produire ses futurs modèles en France

Arnaud Montebourg pense que Renault est profitable et peut localiser davantage sa production en France

Arnaud Montebourg pense que Renault est profitable et peut localiser davantage sa production en France - -

Le ministre du Redressement productif a demandé, ce mardi 25 septembre, au constructeur automobile de construire ses futurs nouveaux véhicules sur le sol français. Mais le marché hexagonal est de moins en moins rentable pour Renault, qui fait face à d’importantes surcapacités de production.

A la veille de l'ouverture, mercredi 26 septembre, du Mondial de l’Automobile à la presse, Arnaud Montebourg a appelé Renault à réinvestir en France.

Le ministre du Redressement productif demande au constructeur automobile de localiser ses futurs modèles en France. Pour Arnaud Montebourg, Renault est aujourd'hui une entreprise profitable, désendettée et internationalisée. Il estime donc qu'il est temps pour elle de revoir ses capacités de production dans l'Hexagone à la hausse.

Reste que si Renault est aujourd'hui rentable, c'est surtout grâce à ses filiales et à Nissan. Ainsi, sans Dacia et son partenaire japonais, la situation de Renault serait comparable à celle de PSA.

Les constructeurs français font tous deux face à des surcapacités de production, particulièrement en France. On sait que pour être rentable, une usine doit tourner au minimum à 75 % de ses capacités. Or les sites français de Renault sont largement en dessous.

Déjà un plan d'investissement prévu en France

Produire en France est de moins en moins rentable. Il est ainsi impossible d'y fabriquer des modèles d'entrée de gamme.

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, chiffrait à 1 500 euros le surcoût par véhicule conçu en France. C'est pour cette raison que l'usine de Flins assemble uniquement les versions haut de gamme des Clio 4, seule manière de rentabiliser la production.

Malgré un déficit de compétitivité, le groupe a déjà un vaste plan d'investissement en France. Les futurs véhicules haut de gamme, comme l'Espace, seront fabriqués à Douai. Le site de Sandouville, lui, va être spécialisé dans les véhicules utilitaires, un autre segment profitable.

Mathieu Sevin