BFM Business

Après la disparition d'Aigle Azur, Transavia a "effectivement demandé des slots supplémentaires" à Orly

Sur le plateau d'Inside, la PDG de la filiale low-cost d'Air France, Nathalie Stubler, a indiqué attendre pour début décembre la distribution des créneaux laissés par Aigle Azur, désormais disparu.

La restructuration du secteur aérien français a fait de sérieux dégâts : XL Airways et Aigle Azur ont ainsi mis la clé sous la porte, en septembre. Mais elle pourrait aussi faire des heureux puisque les créneaux horaires à Orly, qui étaient détenus par Aigle Azur, pourraient profiter aux autres compagnies, à commencer par la filiale low-cost d'Air France, Transavia. "Je n'emploierai pas le mot 'profiter' car je trouve que c'est toujours triste la disparition d'une compagnie aérienne" tempère Nathalie Stubler, la PDG de Transavia, invitée sur le plateau d'Inside, ce mardi.

Mais les créneaux d'Orly, appelés slots, sont remis "dans un pool de slots", explique-t-elle. "Nous avons effectivement demandé des slots supplémentaires, j'imagine comme d'autres compagnies aériennes. Donc on attendra la distribution de cette quantité de créneaux horaires (…) sans doute aux alentours de début décembre."

"Par ailleurs, nous étions intéressés (…) par certains droits de trafic sur l'Algérie, notamment et nous avons aussi été candidats pour l'obtention de ces droits de trafic" poursuit la PDG. Pour début décembre ? "Un peu plus tard" pense-t-elle.

Thomas Leroy