BFM Business

Alstom signe un contrat de 100 millions d'euros pour le tram de Francfort

Les deux premières rames seront livrées en 2020.

Les deux premières rames seront livrées en 2020. - Hauke-Christian Dittrich - dpa - AFP

Le constructeur français va livrer 38 tramways à l'exploitant public du réseau de transports en commun de Francfort.

Le constructeur français Alstom a annoncé mardi avoir remporté un contrat de près de 100 millions d'euros pour la fourniture de 38 tramways à Francfort, symbolique sur un marché allemand dominé par ses concurrents Bombardier et Siemens.

Le groupe français -qui doit fusionner avec les activités ferroviaires de l'allemand Siemens- doit fournir 38 tramways à l'exploitant public du réseau de Francfort, de même qu'une formation, du matériel de réparation et des services de garantie.

Le contrat inclut une option pour 15 véhicules supplémentaires, selon un communiqué d'Alstom qui précise que les deux premières rames seront livrées en 2020.

Le matériel retenu appartient à la famille Citadis, le modèle vedette d'Alstom vendu à plus de 2500 exemplaires qui est très présent en France mais aussi à Barcelone, Dubaï, Dublin, Istanbul, Jérusalem, Madrid, Ottawa, Rotterdam, Rio de Janeiro ou Sydney.

Le modèle retenu par Francfort sera spécialement adapté au marché allemand, selon le fabricant. Alstom est resté absent de ce marché dominé par les constructeurs locaux Bombardier -dont la branche ferroviaire est basée à Berlin- et Siemens, à l'exception de quelques modèles produits par son usine de Salzgitter (nord).

Les tramways Citadis destinés à Francfort seront fabriqués sur le site d'Alstom à Barcelone, en Espagne, a précisé un porte-parole à l'AFP. Des sites français du groupe seront mis à contribution, selon lui: Villeurbanne (Rhône) pour l'électronique embarquée, Ornans (Doubs) pour les moteurs, Valenciennes (Nord) pour l'aménagement intérieur et le siège de Saint-Ouen (Saine-Saint-Denis) pour le design.

J.-C.C. avec AFP