BFM Business

Airbus porte plainte pour espionnage, Berlin dans le viseur

Airbus

Airbus - Leon Neal - AFP

Le groupe européen a annoncé ce jeudi le dépôt d'une plainte contre X, évoquant des "soupçons concrets d'espionnage industriel".

Le scandale des écoutes, auxquelles se serait livré le renseignement allemand pour le compte des Etats-Unis, pourrait prendre une autre dimension. Ce jeudi, Airbus a annoncé qu'il allait déposer une plainte contre X pour espionnage, mais aussi qu'il avait "demandé des informations" à Berlin.

En assurant "ne pas vouloir participer aux spéculations sur les accusations", un porte-parole a indiqué à l'AFP dans un courriel qu'Airbus était "inquiet, car il y avait des soupçons concrets d'espionnage industriel", que le groupe avait "demandé des informations au gouvernement fédéral" allemand et qu'il allait "maintenant porter plainte contre X pour des soupçons d'espionnage industriel".

Le scandale se rapproche de Merkel

Le quotidien Bild avait affirmé lundi, sur la foi de documents de 2008 et 2010, que les services de renseignement allemands (BND) avaient tenté d'espionner depuis 2005 EADS (devenu Airbus) et Eurocopter (aujourd'hui Airbus Helicopters) pour le compte de l'agence américaine NSA.

Ces révélations, auxquelles sont venues s'ajouter mercredi des accusations d'espionnage politique visant notamment la Présidence de la République française ou la Commission européenne, embarrassent le gouvernement de la chancelière Angela Merkel, qui s'est toujours posé en victime de ses alliés.

La chancellerie était informée depuis 2008, sous son premier mandat, de telles pratiques visant des sociétés comme Airbus, mais n'a pas réagi pour ne pas froisser Washington et mettre en péril la coopération dans la lutte contre le terrorisme, a affirmé Bild.

Y.D. avec AFP