BFM Business

Airbus: l'A380 prend du retard mais reste plébiscité par Emirates

L'A380 est handicapé par un prix important pour trouver des clients.

L'A380 est handicapé par un prix important pour trouver des clients. - -

Airbus a indiqué, dimanche 1er juin, que la livraison du premier A380 à Qatar Airways, qui devait intervenir ce mois-çi, a été repoussée à une date ultérieure. Ce qui n'empêche pas le PDG d'Emirats, une autre compagnie du Golfe, de tresser les louanges de l'appareil.

L'A380 a beau connaître des difficultés, il séduit toujours le Golfe. Dimanche 1er juin, Airbus a annoncé que la livraison du premier appareil de cette catégorie à la compagnie Qatar Airways, qui devait initialement survenir ce mois-ci, a été repoussée à une date ultérieure.

"Qatar Airways et Airbus sont convenus de certains ajustements sur le premier A380 avant qu'il ne soit livré à la compagnie", a déclaré un porte-parole d'Airbus, à Doha, en marge de l'assemblée générale de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

"Ceci aura un impact sur les dates de livraison et de mise en service" de l'appareil, a-t-il ajouté, précisant que le nouveau calendrier n'était pas encore confirmé.

Un avion qui demeure "largement populaire"

Qatar Airways a commandé 13 exemplaires du super Jumbo, le plus gros avion de ligne au monde, capable de transporter plus de 520 passagers. Vendu à 414,4 millions de dollars au prix catalogue, il peine à trouver des compagnies clientes.

Il est toutefois très apprécié d'Emirates, autre compagnie du Golfe. Ce lundi 2 juin, son PDG Tim Clark a déclaré que cet avion est "extrêmement coûteux" mais "demeure largement populaire".

"Quand on opère cet avion, il est plein", a-t-il ajouté, soulignant que les passagers demandaient à voler sur cet appareil en particulier. "Lorsque le super Jumbo est bien aménagé et qu'il offre de bons services, il est rentable pour les compagnies. Ce qui est encore le cas aujourd'hui pour Emirates", a-t-il expliqué tout en demandant à Airbus de produire une version modernisée avec de nouveaux moteurs moins énergivores.

J.M. avec AFP