BFM Patrimoine

Airbus envisage de remotoriser son A330 pour 2,5 mds de dollars

BFM Patrimoine
BERLIN (Dow Jones)--Airbus Group (AIR.FR) doit décider, pour la deuxième fois en dix ans, de l'opportunité de proposer des moteurs plus modernes pour sa famille de long-courriers A330. Cette fois-ci, le constructeur aéronautique européen devra s

BERLIN (Dow Jones)--Airbus Group (AIR.FR) doit décider, pour la deuxième fois en dix ans, de l'opportunité de proposer des moteurs plus modernes pour sa famille de long-courriers A330.

Cette fois-ci, le constructeur aéronautique européen devra se prononcer pour une remotorisation qui nécessitera un investissement d'au moins 2,5 milliards de dollars. Lorsqu'Airbus avait soumis cette idée à ses clients en 2004, ces derniers l'avaient rejetée.

Lors du salon aéronautique de Berlin qui se déroule cette semaine, Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, a indiqué que son avis sur ce projet avait évolué par rapport au début de l'année, où il était plus sceptique.

"Je suis sans doute plus optimiste que je ne l'étais en janvier", a déclaré le dirigeant à la presse.

Le bimoteur Airbus A330, équipé de 200 à 300 sièges, est généralement utilisé pour les vols internationaux moyen-courriers. Il n'a pas besoin d'une capacité de vol aussi importante que celle du nouveau 787 Dreamliner de Boeing (BA) ni du nouvel Airbus A350 lorsqu'il entrera en service - en principe à la fin de l'année. Cela signifie que les défis techniques et le coût de la remotorisation seraient bien inférieurs au coût de construction d'un nouvel avion.

Airbus cherchera néanmoins à répercuter ces coûts de développement sur les compagnies aériennes, et celles-ci n'achèteront un nouvel A330 que si son coût d'exploitation est nettement inférieur à celui de la version actuelle, a expliqué Fabrice Brégier lors d'un entretien.

L'une des raisons qui pourrait inciter le groupe à opter pour ce projet est la baisse de la demande pour la version actuelle de l'A330. Airbus a vendu plus de 1.300 avions A330 depuis le lancement de l'appareil en 1987. Or son carnet de commandes à la fin du mois d'avril ne portait que sur 260 avions, ce qui représente à peine plus de deux ans de production au rythme actuel de 10 appareils par mois.

Harald Wilhelm, le directeur financier d'Airbus, a récemment indiqué que le constructeur "travaill[ait] dur" à la commercialisation de ses A330, et que les clients manifestaient un intérêt "encourageant" pour une version remotorisée de l'appareil.

Celine Fornaro, analyste chez Bank of America Merrill Lynch, estime qu'une remotorisation de l'A330 coûterait environ 2 milliards d'euros, et qu'Airbus pourrait vendre 700 appareils remotorisés.

-Robert Wall et Daniel Michaels, Dow Jones Newswires

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

May 20, 2014 13:21 ET (17:21 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-