BFM Business

Airbus et Dassault: deux stratégies pour attirer une même clientèle d’affaires

Le 7X de Dassault et l'A320 d'Airbus ciblent une clientèle d'affaires.

Le 7X de Dassault et l'A320 d'Airbus ciblent une clientèle d'affaires. - -

Les deux constructeurs aéronautiques français tentent de s’imposer le marché de l’aviation d’affaire, et ciblent principalement la clientèle chinoise. Mais avec des stratégies très différentes.

L'aviation d'affaires a de beaux jours devant elle. Même si ce secteur tourne au ralenti ces dernières années, les perspectives sont solides. Le marché devrait dépasser les 250 milliards de dollars, d'ici 2022.

La Chine est la région où la demande sera la plus forte. Une clientèle qu'Airbus et Dassault Aviation comptent bien séduire. Et pour y parvenir, les deux entreprises disposent de solides arguments.

Seul point commun, l'aménagement intérieur

L'arme d'Airbus, c'est sa famille A320. Des avions à large cabine et grande autonomie, exactement ce qu'attend aujourd'hui cette clientèle de jets privés de plus en plus exigeante. De son côté, Dassault met en avant son triréacteur, le 7X, un appareil de moyenne capacité capable d'effectuer des vols long-courriers sans escales.

Pour faire la différence, Airbus a créé il y a 5 ans une division "corporate", une filiale autonome basée à Toulouse. Elle est chargée de cette clientèle très particulière. Airbus a l'intention de le faire savoir: le groupe va communiquer de plus en plus sur cette division.

Dassault, lui, a opté pour une autre stratégie. L'avionneur français a créé une filiale en Chine. Basée à Shanghai, cette structure qui compte une cinquantaine de salariés doit permettre à Dassault de profiter du boom de l'aviation d'affaires en Asie.

Le seul point commun concerne finalement l'aménagement intérieur des avions. Airbus comme Dassault font appel à des fournisseurs français, spécialistes du haut de gamme.

Mathieu Sevin