BFM Business

Airbus: commande de 50 avions auprès de Delta Air Lines

La commande porte notamment sur 25 A330 neo, ici en photo

La commande porte notamment sur 25 A330 neo, ici en photo - Airbus Group

L'avionneur européen a annoncé, jeudi 20 novembre, avoir signer une commande de 14 milliards de dollars au prix catalogue avec la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines. Les appareils visés sont des A350-900 et des A33neo.

Airbus obtient une commande d'envergure. L'avionneur européen a sigbé avec la compagnie américaine Delta Air Lines un contrat portant sur 50 long-courriers, coiffant son rival Boeing au poteau, selon un communiqué publié ce jeudi 20 novembre.

Cette commande a une valeur de 14 milliards de dollars au prix catalogue, c'est-à-dire sans tenir compte des remises accordées par les constructeurs.

"Airbus est unique"

Le contrat avec la troisième compagnie américaine porte notamment sur 25 appareils A350-900, le nouveau bi-réacteur long-courrier d'Airbus qui a reçu le 12 novembre le feu vert des autorités américaines. Cet appareil doit rivaliser avec les Boeing 777 et 787.

25 A330neo, la version remotorisée du best-seller de l'avionneur qui doit entrer en service fin 2017, complète cette commande.

"Airbus est unique en ce qu'il offre une large choix d'appareils optimisés permettant à Delta de continuer à moderniser sa flotte", s'est réjoui John Leahy, le directeur des opérations d'Airbus, cité dans un communiqué.

En avril, Delta Air Lines avait demandé à Airbus et Boeing de lui soumettre des devis en vue du remplacement de sa flotte de gros porteurs Boeing 747-400 et 767-300, précisant que la commande devrait tomber "d'ici à la fin de l'année".

Du baume au coeur d'Airbus

Equipé des moteurs Trent XWB de Rolls-Royce et capable de transporter 315 passagers sur une distance de 14.500 kilomètres, l'A350-900 avion est stratégique pour le constructeur, engagé dans une course avec Boeing pour la domination du marché lucratif des avions long-courriers.

L'A330neo (pour New engine option), lui, avait été lancé en juillet lors du salon aéronautique de Farnborough près de Londres. Plus économe en carburant que les A330 actuels, cet avion se décline en deux versions, A330-800neo et A330-900neo. Il était réclamé par un certain nombre de compagnies utilisatrices de l'A330 dont Delta Air Lines.

Ce contrat met du baume au cœur à d'Airbus, qui pour le moment accuse le coup face à son rival américain. Au 31 octobre dernier, le groupe européen n'affichait que 794 commandes nettes dans son carnet, soit beaucoup moins que Boeing. Le groupe américain, lui, a pour le moment enregistré 1.136 commandes nettes. La différence entre les deux groupes s'explique en partie par les annulations, nettement plus importantes chez l'européen (286) que l'américain (106).

J.M. avec AFP