BFM Business

Airbus a vendu 1.314 avions depuis le début de l'année

Emirates a commandé pour 50 A380 au salon de Dubaï en novembre dernier.

Emirates a commandé pour 50 A380 au salon de Dubaï en novembre dernier. - -

L'avionneur européen a dévoilé, ce jeudi 5 décembre, une mise à jour de son carnet de commande arrêté au 30 novembre. Le groupe a ainsi enregistré 1.314 commandes nettes depuis le début de l'année.

Avec du recul, les prévisions commerciales d'Airbus semblaient bien prudentes. En janvier dernier, l'avionneur européen ne tablait que sur 700 commandes brutes pour 2013, dont 25 pour l'A380.

Les chiffres publiés par le groupe, ce jeudi 5 décembre, sont bien plus importants. Au 30 novembre dernier, Airbus a ainsi enregistré pour 1.373 commandes brutes, soit près du double de son objectif initial qui avait été révisé à la hausse en juillet à 1.000 appareils.

Les commandes nettes, c’est-à-dire les commandes brutes diminuées des traditionnelles annulations, s'élèvent à 1.314 unités.

A peu de chose près, on peut affirmer que la filiale d'EADS est devant Boeing. Le carnet de commandes du grand rival d'Airbus affichait, en effet, 1.212 commandes brutes et 1.037 commandes nettes lors de la dernière publication de son carnet de commande, arrêté au 26 novembre dernier.

"Huit ans de production" assurés

Toutefois la colonne "A380" reste vide dans les statistiques publiées par l'avionneur. Ce qui est d'autant plus étrange qu'Airbus avait engrangé une importante commande d'Emirates de 50 exemplaires de son super jumbo lors du salon de Dubaï.

Airbus précise, en fait, que cette dernière commande n'a pas encore été comptabilisée pour le mois de novembre car "le contrat avec Emirates est en phase de finalisation et les derniers détails doivent être ajoutés". La signature devrait se faire "sous peu".

Dans son communiqué, le groupe indique d'ailleurs que le salon de Dubaï lui a permis de connaître un bon mois de novembre avec 108 appareils commandés. Airbus qualifiait l'édition 2013 du salon comme la "meilleure de son histoire".

Au total son carnet de commande compte 5.400 avions "ce qui représente plus de huit ans de production", relève-t-il.

Julien Marion