BFM Business

Air France: une sortie de l'État du capital "pas d'actualité", assure Borne

Élisabeth Borne

Élisabeth Borne - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

La ministre des Transports a également indiqué que l'État actionnaire à hauteur de 14% n'était "pas là pour interférer dans la gestion des entreprises" alors qu'Air France peine à sortir du conflit social.

Le désengagement de l'État du capital d'Air France-KLM "n'est pas d'actualité", a déclaré ce mardi sur France Inter la ministre des Transports Élisabeth Borne. L'État, actionnaire à hauteur de 14% de la compagnie, "n'est pas là pour interférer dans la gestion des entreprises", a-t-elle ajouté.

"Je ne vais pas m'exprimer à la place du conseil d'administration d'Air France, ça s'est trop fait par le passé", a-t-elle par ailleurs répondu alors que le conseil d'administration doit annoncer dans la journée sa "gouvernance de transition" après la démission du PDG Jean-Marc Janaillac. "Je pense qu'il y a eu trop de confusion par le passé où l'État se prend pour le conseil d'administration ou pour les dirigeants des entreprises", a poursuivi l'ancienne patronne de la RATP. "Il faut des dirigeants qui dirigent, l'État doit rester à sa place", a-t-elle ajouté.

Gouvernance de transition

Le conseil d'administration d'Air France-KLM se réunit ce mardi avant l'assemblée générale des actionnaires, qui débute à 14h30. Il annoncera "une solution de gouvernance de transition", selon le groupe. Le nom de l'administratrice indépendante Anne-Marie Couderc a été évoqué avec insistance par la presse pour assurer la présidence par intérim du groupe en attendant la désignation du successeur de Jean-Marc Janaillac.

Ce dernier, qui était à la tête du géant du transport aérien depuis juillet 2016, avait mis son poste dans la balance du résultat d'une consultation du personnel sur un accord salarial prévoyant 2% d'augmentation immédiate et 5% sur 2019-2021. L'accord avait été rejeté par 55,44% des votants. M. Janaillac avait annoncé sa démission aussitôt après leur publication.

P.L avec AFP