BFM Business

Air France reliera Paris à Lyon en Boeing 787... pour quelques mois

Le Boeing 787 est le dernier-né de la flotte Air France.

Le Boeing 787 est le dernier-né de la flotte Air France. - Boeing

La compagnie va organiser des liaisons Paris-Lyon avec un Boeing 787, un avion réservé normalement aux longs-courrier. Mais seulement jusqu'à fin octobre.

La compagnie Air France KLM a choisi l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry comme "vitrine" pour son Boeing 787, habituellement réservé aux longs courriers, en opérant lundi sa première liaison à destination de Paris Charles de Gaulle.

Dernier né de la flotte Air France, ce bi-réacteur nouvelle génération, d'une capacité de 276 places, décollera quotidiennement de Lyon à 10H25, pour une heure dix de vol, et ce jusqu'au 28 octobre. Depuis le 1er mai, il effectue une rotation sur Montréal (Canada). La liaison ne sera pas poursuivie au-delà de cette date car l'appareil a surtout vocation à être un long courrier.

Les Lyonnais invités à vivre "l'Experience B787"

"C'est notre vitrine à destination des Lyonnais qui pourront vivre 'l'Experience B787' et cela va permettre d'optimiser la rotation de l'appareil", a expliqué à la presse Irène Grousson-Denis, chargée de communication à la direction régionale Rhône-Alpes/Auvergne/Bourgogne. "Il fallait que les infrastructures de l'aéroport puissent accueillir un avion de cette taille, et qu'il s'insère dans une rotation avec un vol long-courrier", a-t-elle ajouté.

Air France dispose actuellement de deux B787, dont le premier, acquis en janvier dernier, assure une liaison Paris/Le Caire. Quatre autres viendront s'ajouter d'ici fin 2018. L'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est le deuxième Hub d'Air France avec 42 destinations en direct.

Davantage de sièges

Cette nouvelle offre sur B787, conjuguée au remplacement de trois A318 par des A320, permet d'accroître de 24% le nombre de sièges proposés par Air France à destination de Paris/CDG pour l'été 2017 (avril à octobre), soit plus de 80.000 sièges en tout.

"Cela répond à un besoin de nos clients. De plus, avoir davantage de sièges permet de proposer une offre plus attractive, notamment pour les groupes", a fait valoir Irène Grousson-Denis.

N.G. avec AFP