BFM Business

Air France: pourquoi les hôtesses en ont ras la casquette des pilotes

T-P-M-G, autrement dit "Tout pour ma gueule", c'est le slogan à la mode en ce moment chez Air France.

T-P-M-G, autrement dit "Tout pour ma gueule", c'est le slogan à la mode en ce moment chez Air France. - Eric Piermont - AFP

La direction de la compagnie entame ce vendredi des négociations avec les pilotes du SNPL. Si le climat semble à l'accalmie avec les pilotes, la tension est extrêmement tendue entre les différentes catégories de personnel.

Reprise du dialogue aujourd'hui chez Air France. L'objectif est de négocier une amélioration de 10% de la productivité de l'entreprise. Si le climat semble s'apaiser entre la direction et les pilotes, la tension est extrêmement tendue entre les différentes catégories de personnels.

T-P-M-G, autrement dit "Tout pour ma gueule". C'est le slogan à la mode en ce moment chez Air France quand les hôtesses et stewards parlent des pilotes. Les relations n'ont jamais été simples entre ces deux catégories de personnel. Mais les 2 semaines de grève des pilotes il y a un an ont laissé des traces.

Stewards et hôtesses ne veulent pas être les seuls à faire des efforts

Le climat est tellement tendu en ce moment qu'en interne on nous raconte que de plus en plus d'hôtesse et de steward préfèrent aujourd'hui travailler en classe éco. Les conditions y sont moins confortables qu'en business et Première. Mais cela leur permet de ne pas devoir servir les pilotes pendant un vol.

Hôtesses et stewards ne supportent plus en effet les différences de traitement entre toutes les catégories de personnel. Leurs craintes : être une nouvelle fois les seuls à devoir faire des efforts pour sauver l'avenir de la compagnie pendant que les pilotes eux refusent de lâcher le moindre avantages. Les pilotes ont beau reprendre le dialogue avec la direction. Cette crise de confiance sera bien plus longue à cicatriser.

Mathieu Sévin