BFM Business

Aéronautique: 30.000 avions à livrer dans les 20 ans à venir

Le succès commercial de l'A320 devrait se poursuivre à moyen terme.

Le succès commercial de l'A320 devrait se poursuivre à moyen terme. - -

Airbus a publié ses prévisions sur le marché aéronautique mondial ce mardi 24 septembre. L’avionneur européen estime que la demande en avions de transport et de fret augmentera fortement d’ici à 2032.

Airbus vient de publier ses prévisions de marché ce mardi 24 septembre. Le constructeur européen table sur un marché total de plus de 29.220 appareils de transport de passagers et de fret à livrer entre 2013 et 2032. Soit la bagatelle de 4.400 milliards de dollars de commande, essentiellement à se partager avec son grand concurrent américain Boeing.

Optimiste, la compagnie continue de parier sur un succès commercial de son très gros porteur, l’A380, qui peine actuellement à enregistrer de nouvelles commandes. Selon les analystes d’Airbus, les appareils gros porteurs devraient représenter 519 milliards de dollars de commandes les vingt prochaines années.

Pour Boeing, le marché va doubler

Si l’Association des transporteurs aériens vient de réviser à la baisse ses prévisions de bénéfices pour les compagnies aériennes cette année, Airbus estiment que le marché va se redresser à moyen terme. La trafic aérien et la demande en nouveaux avions devraient être tirés par les pays émergents, notamment ceux d’Asie.

Face à la hausse des prix du pétrole, les compagnies devraient se doter d'avions moins gourmands en carburant comme le nouveau A320neo, équipé de nouveaux moteurs plus efficaces. Des appareils plus petits, comme le CS100 (100 places à bord) du canadien Bombarbier, qui vient de réaliser son premier vol, devraient également séduire de plus en plus les compagnies aériennes.

Le concurrent d’Airbus, l’américain Boeing se veut encore plus optimiste. Selon ses prévisionnistes, la flotte d’avions dans le monde doublera en vingt ans. En revanche, le constructeur américain reste prudent sur le marché des gros porteurs. Selon lui la demande restera limitée à 760 appareils en vingt ans.

T.S-C avec AFP