BFM Business

Aeroflot s'empare de Transaero

Aeroflot aura payé 1 rouble

Aeroflot aura payé 1 rouble - Miguel Medina - AFP

La première compagnie aérienne russe a racheté sa concurrente. Et ce pour … 1 rouble.

Aeroflot ne se sera pas ruiné pour cet achat. La première compagnie aérienne russe a officiellement annoncé jeudi soir le rachat de sa concurrente Transaero, étranglée financièrement par la crise en Russie, pour un prix symbolique de 1 rouble (1,3 centime d'euros). "Compte tenu de la situation financière extrêmement difficile de Transaero", ainsi que d'une "directive" appropriée du gouvernement russe, le "conseil d'administration d'Aeroflot a jugé nécessaire sa participation dans les procédures d'assainissement" de cette compagnie aérienne, a indiqué Aeroflot dans un communiqué.

"Le conseil d'administration a ainsi ordonné à mettre en place dans les plus brefs délais" toutes les mesures nécessaires visant à assurer le passage des activités opérationnelles de Transaero sous le contrôle d'Aeroflot, selon la même source. Deuxième compagnie aérienne russe et première privée, Transaero a proposé jeudi à Aeroflot d'acquérir 75% de son capital plus 1 action, suite à une réunion gouvernementale, lors de laquelle il a été décidé lundi de consolider les deux groupes.

Aeroflot "a accepté d'examiner l'offre des actionnaires de Transaero", valable pendant 24 jours, qui prévoit notamment le "'rachat de 75% de son capital plus 1 action au prix ne dépassant pas 1 rouble", précise le communiqué. Pour sa part, le ministère russe de l'Economie a indiqué avoir émis la directive sur le rachat, approuvée par le gouvernement, "afin de réduire l'offre excédentaire sur le marché de transports aériens et stabiliser la situation dans ce domaine" frappé de plein fouet par la crise économique en Russie. "La transaction devrait être finalisée d'ici la fin du mois", alors le contrôle des activités opérationnelles de Transaero doit passer à Aeroflot d'ici le 7 septembre, a ajouté le ministère dans un communiqué.

"Transporter 70 millions de passagers par an"

"C'est sans doute la décision la plus importante et significative que nous avons prise depuis que je dirige le conseil d'administration d'Aeroflot", s'est félicité son président Kirill Androssov, cité dans le communiqué. "Cette décision s'inscrit entièrement dans notre stratégie" et devrait aider Aeroflot à atteindre son objectif de "transporter 70 millions de passagers par an d'ici 2025", a-t-il souligné.

Créée en 1991, Transaero a transporté sur les six premiers mois de l'année 5,7 millions de passagers contre 10,9 millions pour Aeroflot. Lourdement endettée, Transaero s'est trouvée prise en étau entre la crise monétaire qui a éclaté en décembre dernier en Russie sur fond de sanctions économiques imposées par les Occidentaux au nom de la crise ukrainienne et la chute des cours du pétrole, première source de revenus du pays avec le gaz. Aeroflot, contrôlée à 51% par l'Etat, est l'héritière du monopole aérien russe.

Elle appartient à l'alliance SkyTeam avec notamment Air France-KLM. Si elle a mieux résisté que ses rivales à la crise, elle a malgré tout accusé une perte nette de 3,5 milliards de roubles (47 millions d'euros) sur les six premiers mois de l'année, soit 86% de plus qu'un an plus tôt.

D. L. avec AFP