BFM Business

ADP va faire des affaires en Iran

ADP espère moderniser l'aéroport de Téhéran et accroître ainsi la part de son chiffre d'affaires réalisé à l'étranger.

ADP espère moderniser l'aéroport de Téhéran et accroître ainsi la part de son chiffre d'affaires réalisé à l'étranger. - Blondinrikard Froberg - Flickr - CC

Aéroports de Paris espère remporter le contrat de la modernisation de l'aéroport de Téhéran. Le groupe mise sur une expertise internationale qui lui confère une grande légitimité, à défaut de lui rapporter beaucoup.

L'Iran, dont le président Hassan Rohani est en visite en France ces jours-ci, signera plusieurs gros contrats ce jeudi, comme une commande de 140 Airbus. Les discussions sur des partenariats avec PSA et Renault, elles, ne devraient toutefois pas se concrétiser avant plusieurs mois, a prévenu le ministre de l'Industrie iranien. En revanche, le président iranien pourrait signer ce jour un protocole d'accord avec ADP qui mandaterait le groupe pour moderniser l'aéroport international de la capitale perse, Téhéran.

ADP en a les capacités. Le groupe a acquis ces dernières années une véritable expertise à l'international. L'opérateur d'Orly et de Roissy gère déjà le nouvel aéroport de Pékin en Chine ou encore le système de tri des bagages à l'aéroport international de Dubaï. Depuis quinze ans, ADP a réalisé plus de 500 projets à travers 80 pays. Le Français est aujourd'hui particulièrement présent en Asie et au Moyen Orient.

Des laboratoires à l'étranger

Concrètement, ADP réalise les plans des futurs aéroports, ou simplement une partie des prochaines plateformes. Le groupe sous-traite ensuite la réalisation à des géants du BTP, comme son compatriote Vinci. Aéroport de Paris prend enfin une participation minoritaire du gestionnaire local du nouvel aéroport, et bénéficie ainsi des retombées économiques de son travail.

À ce jour, le fruit des activités hors de France d'ADP représente moins de 5% de son chiffre d'affaires. Mais pour le groupe, ces expériences internationales sont un véritable laboratoire. Les techniques et solutions développées dans ces différents pays peuvent à tout moment être importées à Orly et Roissy.

Mathieu Sevin, édité par N.G.