BFM Business

75% des Français s'opposent à la prolongation de la grève SNCF

-

- - Philippe Huguen - AFP

52% des répondants n'approuvent "pas du tout", et 23% "plutôt pas" la prolongation de la grève cet été votée par la CGT et Sud-Rail.

Les trois quarts des Français n'approuvent pas la décision de la CGT et de Sud-Rail de prolonger la grève des cheminots pendant les grands départs en vacances, selon un sondage Ifop commandé par la SNCF, et rendu public lundi.

À cette question posée auprès d'un échantillon représentatif de 1.547 personnes du 20 au 22 juin, 52% des répondants n'approuvent "pas du tout", et 23% "plutôt pas" la prolongation de la grève. À l'inverse, ils sont 10% à l'approuver "tout à fait" et 15% "plutôt".

Seuls les FI soutiennent le mouvement

Par proximité politique, seuls les sympathisants de la France Insoumise soutiennent la poursuite du mouvement des cheminots, à 41%, tandis que ses détracteurs les plus véhéments sont sans surprise ceux de la République en Marche (à 94%).

La SNCF avait commandé en mars, avril et mai, six enquêtes à l'Ifop pour leur demandaient s'ils comprenaient le mouvement de grève par épisodes, deux jours sur cinq, lancée par l'intersyndicale cheminote entre début avril et fin juin. Celles-ci donnaient une progression quasi-constante du "non" de 46% à 60%.

La CGT-Cheminots a prévenu qu'elle "(appellerait) régulièrement à la grève en juillet et août", fixant les dates au fur et à mesure. SUD-Rail veut de son côté "cibler des dates de grève qui permettraient de redynamiser le mouvement".

N.G. avec AFP