BFM Business

4 273 tués sur les routes en 2009 en France

Selon la Sécurité routière, 4.273 personnes ont été tuées sur les routes françaises en 2009, soit presque autant que l'année précédente (4.275) mais le nombre de blessés est en diminution. /Photo d'archives/REUTERS

Selon la Sécurité routière, 4.273 personnes ont été tuées sur les routes françaises en 2009, soit presque autant que l'année précédente (4.275) mais le nombre de blessés est en diminution. /Photo d'archives/REUTERS - -

PARIS (Reuters) - Au total, 4.273 personnes ont été tuées sur les routes françaises en 2009, soit presque autant que l'année précédente (4.275) mais...

PARIS (Reuters) - Au total, 4.273 personnes ont été tuées sur les routes françaises en 2009, soit presque autant que l'année précédente (4.275) mais le nombre de blessés est en diminution, annonce la Sécurité routière.

La mortalité est en augmentation de 9,3% pour les deux roues motorisées avec 1.187 tués en 2009 mais en baisse pour les autres catégories de véhicules, notamment les poids lourds, avec 54 tués contre 76 l'année précédente.

La Sécurité routière se félicite particulièrement du fait que sur 90.934 blessés en 2009 (-3,1% par rapport à 2008), le nombre de personnes hospitalisées soit en forte diminution (33.323 soit -4,7% par rapport à 2008).

Les cyclistes représentent 3,8% des personnes tuées (soit 162) sur les routes en 2009 contre 3,5% en 2008 et 3,1% en 2007, dans un contexte de forte augmentation de la pratique du vélo, précise la Sécurité routière.

L'organisme estime que les Français ont relâché leur comportement de prévention, notamment la consommation d'alcool au volant. Lorsqu'une analyse est faite, il apparaît que près d'un tiers des accidents (30%) ont été causés par un conducteur en état d'alcoolémie.

Le taux de port de la ceinture de sécurité est pour la première fois en léger recul selon les estimations (94,6% contre 96,3% l'année précédente).

L'usage d'un téléphone portable au volant, qui est une infraction légale, concerne à un instant "T" 2,3% des conducteurs de véhicules légers.

La Sécurité routière constate par ailleurs un début d'évolution positive sur les six premiers mois de 2010, avec une baisse de 10,6% du nombre de morts, ce qui représente 211 vies sauvées.

Thierry Lévêque, édité par Sophie Louet