BFM Business

Withings, victime collatérale de la guerre entre Nokia et Apple

Dans un communiqué adressé à la presse américaine, Apple accuse Nokia d’utiliser des méthodes de "patent troll" pour soutirer des royalties exorbitantes.

Dans un communiqué adressé à la presse américaine, Apple accuse Nokia d’utiliser des méthodes de "patent troll" pour soutirer des royalties exorbitantes. - Jacques Demarthon - AFP

Quelques jours après que Nokia a déposé plainte contre Apple pour violation de brevets, le groupe américain a de toute évidence pris une mesure de rétorsion. Apple retire de ses magasins les produits Withings, la start-up française rachetée par le groupe finlandais.

Y a-t-il un lien de cause à effet? Apple se garde bien de le revendiquer, mais tout le laisse clairement à penser. Le groupe californien vient de brutalement retirer de ses magasins les produits de Withings, la start-up française devenue filiale du groupe finlandais en avril dernier. Et cette décision semble liée au le duel juridique qui l’oppose à Nokia depuis quelques jours.

L’ex-numéro un mondial de la téléphonie accuse le créateur de l’iPhone d’avoir violé une trentaine de brevets qu’il possède. En 2011, les deux groupes avaient pourtant conclu un accord sur l’utilisation par Apple pendant cinq ans des brevets de Nokia. Le délai étant passé, le groupe finlandais réclame des royalties. Les plaintes ont été déposées en Allemagne et aux États-Unis.

De son côté, Apple considère que Nokia tente de lui soutirer des royalties exorbitantes. Le groupe américain a envoyé un communiqué au site TechCrunch dans lequel il accuse Nokia d’utiliser des méthodes de Patent Troll, nom donné aux entreprises qui se sont spécialisées dans la chasse aux violations de brevets.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco