BFM Business

Vivendi: bond de 44% pour le salaire du président du directoire

Jean-François Dubos, âgé de 68 ans, est rentré chez Vivendi en 1991

Jean-François Dubos, âgé de 68 ans, est rentré chez Vivendi en 1991 - -

Au titre de 2013, Jean-François Dubos va toucher un salaire brut de 1,8 million d'euros, plus des actions de performance valant 2,3 millions d'euros.

Jackpot pour Jean-François Dubos. Fin juin, le discret président du directoire de Vivendi va enfin quitter le groupe après 23 ans de bons et loyaux services, mais il en aura bien profité jusque là.

Au titre de 2013, il va toucher un salaire brut de 1,76 million d'euros, en hausse de +44%.

Explication: son salaire fixe augmente de 41%, à 700.000 euros. Parallèlement, son bonus double, à un million d'euros.

Retraite chapeau et actions de performance

Mais ce n'est pas tout! Il a aussi touché l'an dernier 170.000 actions de performance, valorisées 2,26 millions d'euros.

Il touche donc globalement 3,48 millions d'euros, soit une hausse de +59% par rapport à l'année précédente.

Et, comme si tout cela ne suffisait pas, son salaire fixe a encore été augmenté encore de +29% à compter du 1er janvier 2014, pour atteindre 900.000 euros bruts par an.

Après son départ, notre homme de 68 ans va prendre une retraite bien méritée. Mais il aura aussi droit à une retraite chapeau, pour laquelle Vivendi a provisionné 249.177 euros à fin décembre. Toutefois, il ne touchera aucune indemnité de départ ni de golden parachute.

Longues justifications

Dans le rapport annuel, la société justifie longuement cette généreuse rémunération.

Ainsi, le bonus est justifié par "la contribution particulière du président du directoire sur certains dossiers structurants pour l’avenir du groupe, notamment la vente d’Activision Blizzard, le rachat des intérêts minoritaires dans Canal+ France, et la maîtrise du projet de scission du groupe". En outre, le bonus n'atteint pas le plafond maximal autorisé (180% du salaire fixe).

Quant aux actions de performance, c'est pour "s’assurer, jusqu’à la fin du premier semestre 2014, de l’engagement actif du président du directoire dans une période importante pour le groupe".

De son côté, la hausse du salaire pour 2014 est expliquée par "le caractère prolongé et exceptionnel d’une présence qui ne devait être qu’intérimaire, et sa contribution et son engagement dans un tournant majeur de l’entreprise".

Enfin, la société souligne que "la rémunération (fixe + variable) du président du directoire se situe au quinzième rang des rémunérations versées dans le groupe au titre de l’exercice 2013".

De son côté, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou voit son salaire rester stable à 700.000 euros.

Le titre de l'encadré ici

|||Philippe Capron garde un pied chez Vivendi

En novembre 2013, Philppe Capron a démissionné de son poste de directeur financier de Vivendi pour aller occuper la même fonction chez Veolia, poste qu'il occupe depuis le 1er janvier. Mais il garde un pied chez Vivendi: "Philippe Capron, au titre de son contrat de travail et à la demande de Vivendi, effectue un préavis partiel jusqu’à la fin du premier semestre 2014, afin de soutenir activement la mise en oeuvre du projet de séparation des activités médias et télécoms du groupe initié avant son départ", indique le rapport annuel.

Jamal Henni