BFM Business

Vers un retour de Google en Chine?

Google a cessé la plupart de ses opérations en Chine depuis 2010.

Google a cessé la plupart de ses opérations en Chine depuis 2010. - Justine Sullivan - Getty Images North America - AFP

Le géant de l'Internet travaillerait sur une version de Google Play pour le marché chinois, où il a cessé la plupart de ses opérations depuis 2010, rapporte le Wall Street Journal.

Le grand retour de Google en Chine? Depuis 2010, l'entreprise de Moutain View a cessé la plupart de ses opérations dans le pays, à la suite de cyberattaques visant Gmail et de désaccords avec le gouvernement chinois. Mais le géant de l'internet serait sur le point de frapper un grand coup pour reconquérir la deuxième puissance économique.

Google serait ainsi en discussion avec les autorités chinoises et les fabricants locaux de smartphones pour lancer une boutique d'applications en ligne (à l'instar de son Google Play) pour les appareils utilisant son système d'exploitation Android. C'est ce qu'affirme le Wall Street Journal, citant plusieurs sources proches du dossier.

Un projet de plus d'un an

Android est aujourd'hui le système d'exploitation pour smartphone le plus répandu dans le monde, et est utilisé par de nombreux fabricants, dont des chinois. Il n'y a toutefois pas de version d'Android licenciée par Google aujourd'hui en Chine. Les fabricants comme Xiaomi ont créé leur propre version du logiciel et des acteurs internet comme Baidu proposent leurs propres boutiques d'applications, qui ne rapportent pas de revenus à Google, explique le Wall Street Journal.

Le groupe américain voudrait remédier à cette situation avec une version de sa boutique en ligne Google Play qui inclurait seulement des applications et des services approuvés par le gouvernement chinois et qui serait pré-installée sur des nouveaux smartphones vendus dans le pays avec une version d'Android licenciée par Google.

Les travaux sur ce projet durent depuis plus d'un an, et une source du Wall Street Journal lui a dit espérer que les nouveaux téléphones soient disponibles d'ici la fin d'année.

J.M. avec AFP