BFM Business

Une intelligence artificielle autorisée à établir des diagnostics médicaux

-

- - CC, Flickr (amandabanana87)


Aux Etats-Unis, un nouveau logiciel de dépistage a obtenu une autorisation de mise sur le marché. Il est capable d’effectuer un diagnostic sans intervention humaine.

La machine va pouvoir remplacer un médecin. Dans un communiqué de presse, la Food and Drug Administration (FDA) - administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments - autorise un logiciel à établir un diagnostic médical, sans l’intervention d’un médecin. Baptisé IDx-DR, le programme a été mis au point pour détecter les signes d’une rétinopathie diabétique, en se basant sur une photo de la rétine. En France, cette atteinte des yeux est la principale cause de cécité avant 65 ans.

Concrètement, un appareil spécialisé est placé dans n’importe quel cabinet médical (avec ou sans ophtalmologiste), pour capturer des clichés détaillés de la rétine du patient. Les images sont envoyées sur des serveurs, auquel a accès le logiciel IDx-DR. L’intelligence artificielle établit ensuite un diagnostic. Si le dépistage s’avère positif, le patient est redirigé vers un spécialiste.

Réduire les délais de consultation

Pour délivrer l’autorisation de mise sur le marché, la FDA s’est basée sur une étude clinique portant sur 900 personnes. Dans près de neuf cas sur dix, le logiciel a réalisé le bon diagnostic, que le patient soit atteint de rétinopathie diabétique ou non. Sur son site, la société IDx précise que son programme a obtenu la certification CE, qui autorise sa commercialisation Europe. Pour l'heure, il n'est pas encore encore utilisé en France. Dans le domaine, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) n’est pas consultée en amont, mais pourrait effectuer des contrôles pour évaluer la fiabilité du logiciel.

Aux Etats-Unis comme en France, un tel logiciel permettrait de dépister cette maladie à un stade plus précoce, tout en déchargeant les spécialistes d’une partie de leurs consultations. D’après une étude réalisée par l’Ifop, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste est de 87 jours dans l’Hexagone.

Si le diagnostic assisté par ordinateur n’est pas une nouveauté dans le monde médical, de nombreux acteurs cherchent à développer des solutions logicielles pouvant remplacer un médecin. En février dernier, Google annonçait que son intelligence artificielle DeepMind avait obtenu des résultats prometteurs, toujours dans la détection des anomalies de l’œil.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech