BFM Business

Un premier film va être distribué en utilisant la blockchain

La blockchain peut avoir de multiples fonctions.

La blockchain peut avoir de multiples fonctions. - Jure Makovec - AFP

Selon ses partisans, cette technologie émergente pourrait aider l'industrie du cinéma à lutter contre le piratage.

Une petite comédie romantique indépendante américaine va devenir le premier film distribué en utilisant la "blockchain", une technologie émergente dans la production vidéo et cinéma qui pourrait, selon ses partisans, aider l'industrie du cinéma à lutter contre le piratage.

"No Postage Necessary" sera disponible à partir du mois de juin (pas de date précise à ce jour) via l'application Vevue, dédiée aux échanges de contenu vidéo.

Application décentralisée, ce qui signifie notamment que personne ne collecte les données personnelles des utilisateurs, Vevue s'appuie sur la plateforme technologique Qtum (prononcer Quantum) développée par la Qtum Foundation, basée à Singapour.

Vevue fonctionne avec sa propre crypto-monnaie, des "tokens" (jetons), qui feront bientôt l'objet d'une cotation et pourront être achetés sur des plateformes d'échange de crypto-monnaie, ont indiqué à l'AFP les producteurs de "No Postage Necessary".

Des jetons gratuits

Pour attirer des utilisateurs, Vevue va distribuer gratuitement des jetons de sa plateforme avant la mise en ligne du film. Le film sera disponible à la location et à la vente, à des tarifs différents. La production s'est refusée à communiquer un prix, indiquant seulement qu'il serait équivalent, pour la location, à ceux pratiqués sur les différentes plateforme vidéo en ligne.

Le film sera également disponible sur des services plus classiques comme iTunes ou Amazon. Il est également prévue une sortie en salles, dans un "minimum" de dix cinémas aux États-Unis, selon les producteurs du film, le petit studio Two Road Picture.

La blockchain est une technologie de stockage et d'échanges de données, transparente et sécurisée, qui sert de base à la création et à la circulation des crypto-monnaies. Chaque transaction entre deux parties prend la forme d'un "smart contract", un "contrat intelligent" dont l'empreinte s'ajoute à une chaîne d'autres transactions déjà effectuées auparavant, formant une chaîne, la blockchain. Il est théoriquement impossible de dissocier les ordres ou blocs les uns des autres et de falsifier ce qui ressemble à un gigantesque registre.

Y.D. avec AFP