BFM Business

Un ex de Goldman Sachs débarque chez Twitter

Depuis son IPO en fanfare en novembre 2013, Twitter a déçu les investisseurs.

Depuis son IPO en fanfare en novembre 2013, Twitter a déçu les investisseurs. - -

La plateforme de micro-blogging annonce ce mardi 1er juillet l'arrivée d'un ancien banquier de Goldman Sachs, Anthony Noto, comme directeur financier du groupe. Un moyen de mieux monétiser son activité.

Etre passé par Goldman Sachs ouvre toutes les portes. Un des banquiers de renom de la sulfureuse institution, Anthony Noto, vient d'être nommé directeur financier de Twitter, annonce la plateforme de ce mardi 1er juillet. Une nomination qui intervient alors que les marchés se demandent si le groupe va finir par générer des profits.

Anthony Noto, 46 ans, va prendre ses fonctions dans les 30 prochains jours. Il remplace Mike Gupta, qui a lui été nommé aux départements des investissements stratégiques. Il n'est pas un inconnu chez Twitter puisque c'est lui qui a conseillé l'entreprise lors de son introduction en Bourse fin 2013.

255 millions d'utilisateurs

Cet ex-banquier spécialiste des nouvelles technologies, et ex-directeur financier de la Ligue nationale de football américain s'est félicité de cette nomination, sur Twitter évidement.

http://pro.01net.com/editorial/623008/pour-ameliorer-sa-croissance-twitter-recrute-un-ancien-de-goldman-sachs/

I could not be more excited about joining the @Twitter team & helping them reach every person in the world. #indispensable
— Anthony Noto (@anthonynoto) 1 Juillet 2014

Cette nomination intervient dans une période difficile pour Twitter. Entré en fanfare à Wall Street début novembre, ses résultats trimestriels publiés en avril ont inquiété les investisseurs.

Le réseau revendiquait 255 millions d'utilisateurs fin mars, mais leur croissance et leur activité semblent ralentir. Et surtout, il n'avait toujours pas engrangé un centime de profit. Ses pertes s'élevaient au contraire à 27 millions de dollars en mars, pour un chiffre d'affaires de 250 millions de dollars. Depuis février, le titre Twitter est en baisse quasi-constante.

N.G. avec agences