BFM Business

Travail nomade et sécurité des applications mobiles

-

- - -

"Si les outils nomades ouvrent de nouveaux moyens d’accéder aux ressources des entreprises, il est capital de sécuriser les applications mobiles utilisées."

La sécurité des applications mobiles, nécessaires au travail nomade, n’est pourtant pas toujours au rendez-vous. D’après une étude menée par Ponemone Institute, 38 % des personnes interrogées indiquent que leur entreprise ne recherche pas les failles de sécurité dans les applications développées. Les priorités, souvent données à l’ergonomie ou aux fonctionnalités, deviennent préjudiciables pour la sécurité. 65 % des répondants déclarent qu’elle est mise en danger par les besoins ou demandes des consommateurs.

Les développeurs, garants de la sécurité des applications

Une étude menée par le cabinet Gartner prévoit pourtant que d’ici 2017, « l’intérêt des pirates pour les failles de sécurité va basculer vers les smartphones et tablettes ». En 2017, « 75 % des failles de sécurité mobiles seront le résultat d’erreurs de configuration d’applications de la part des développeurs, plutôt que le résultat d’attaques extrêmement techniques de la part des cybercriminels ». Le développeur tient donc un rôle clé, qui nécessite de disposer de connaissances pointues pour rechercher, analyser et traiter les potentielles failles de sécurité.

Le MDM, une solution ?

Lorsque les salariés utilisent leur propre matériel pour un usage professionnel, l’entreprise n’a pas de contrôle sur ces outils. L’installation d’applications vulnérables pourrait mettre en danger la sécurité des données de l’entreprise. Une solution de gestion de flotte mobile (MDM-Mobile Device Management) contribue à réduire les risques en sécurisant les terminaux mobiles de manière centralisée et à distance, par exemple :

  • en gérant plus facilement les droits d’accès aux données ;
  • en effaçant le contenu de l’outil en cas de perte ou de vol ;
  • en synchronisant les données, sauvegardes et restaurations.

D’autres solutions contribuent à améliorer la sécurité des données. Dans le contexte du BYOD (Bring Your Own Device) , associer le MDM à une gestion des applications mobiles (MAM) permet par exemple de sécuriser les applications conçues par l’entreprise et de limiter le partage des données professionnelles entre elles.

Découvrez notre dossier spécial sur :

Le nomadisme en entreprise - Comment protéger ses données ?

L.E.