BFM Business

TransferWise s’allie à Facebook pour bousculer Western Union

Pour transférer de l'argent avec sa messagerie, Facebook a choisi le service de TransferWise.

Pour transférer de l'argent avec sa messagerie, Facebook a choisi le service de TransferWise. - Niklas Halle'n - AFP

Facebook a choisi TransferWise pour permettre à ses abonnés de transférer de l’argent avec Messenger. Créée en 2011, cette start-up britannique est déjà valorisée à plus d’un milliard de dollars.

Facebook a choisi la technologie de TransferWise pour offrir un nouveau service à ses abonnés. Cette start-up permet de transférer de l’argent via Facebook Messenger en "peer-to-peer" aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Europe. Le réseau social proposait déjà son propre service de transfert, mais uniquement aux États-Unis. Il devait être lancé en Europe cette année, mais apparemment le groupe américain a changé de stratégie.

L’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité est on ne peut plus simple. Il suffit d’ouvrir un compte sur TransferWise pour voir apparaître un bouton sur Messenger. Il faut ensuite choisir la devise, et envoyer le montant dans un message.

Le destinataire n’a même pas besoin d’être abonné à TransferWise ou à Facebook. Il recevra un mail pour que la somme soit transférée et immédiatement disponible, après avoir indiqué ses coordonnées bancaires.

Le soutien de Xavier Niel et de Richard Branson

TransferWise ne cache pas son impatience de détrôner le leader Western Union, qui règne sur ce secteur depuis des décennies. Créée en 2011 à Londres par deux Estoniens, Taavet Hinrikus et Kristo Kaarman, la start-up a développé une appli utilisée dans plus d’une cinquantaine de pays du monde et qui gère chaque mois le transfert de plus d’un milliard de dollars. Son succès repose sur la simplicité du processus et sur une commission dérisoire, inférieure de 90% à celle prise par les services traditionnels.

Avec ce modèle, la start-up est entrée l'an dernier dans le cercle des licornes avec une valorisation qui s’élève à 1,1 milliard de dollars. Elle a réalisé quatre levées de fonds pour un montant total de 117 millions de dollars. Parmi les investisseurs qui ont misé sur cette pépite, on trouve entre autres Kyma Ventures, le fonds de Xavier Niel, Richard Branson, fondateur de Virgin, et Valar Ventures, le fonds créé par Peter Thiel et Max Lenchin, fondateurs de Paypal.

En mai dernier, TransferWise a signé un accord avec Skype. À l’époque, Forbes affirmait que Taavet Hinrikus et Kristo Kaarman seraient aux Fintech ce que Jeff Bezos est au commerce en ligne. Grâce à Facebook, cette prédiction semble désormais plus que pertinente.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco