BFM Business

Télécoms: après Orange, quel avenir pour Bouygues?

Bouygues Telecom et Orange ne se rapprocheront pas, a annoncé l'opérateur historique ce mercredi.

Bouygues Telecom et Orange ne se rapprocheront pas, a annoncé l'opérateur historique ce mercredi. - -

Orange a annoncé ce 2 juillet qu'il renonçait à s'allier avec Bouygues Telecom. Ce dernier va néanmoins devoir se trouver un partenaire, et les possibilités sont réduites à peau de chagrin.

Orange ne rachètera pas Bouygues Telecom. Dans un communiqué lapidaire publié ce mercredi 2 juillet, l'opérateur historique explique qu'il a "exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation" et qu'il juge "que les conditions qu'il avait fixées ne sont pas réunies".

Si Bouygues visait le coup de bluff, il est raté. Depuis des semaines, la division télécom de Martin Bouygues clame sur tous les toits qu'il n'a pas besoin d'Orange, que sa stratégie est de rester indépendant. L'opérateur historique l'a pris au mot.

En France, Bouygues a grillé ses cartouches

Un coup d'arrêt brutal à la consolidation du secteur, mais seulement provisoire à écouter les experts du secteur, qui estiment que Bouygues a de toute façon besoin d'un partenaire. Sur le mobile, il se fait rattraper par un Free qui recrute en masse. Sur l'ADSL et la fibre, la stratégie de Martin Bouygues est de casser les prix, au risque de se saborder.

Comme l'explique un analyste, "quand Free fait du low cost mobile, il gagne de l'argent, quand Bouygues en fait sur le fixe, je ne vois pas comment il peut dégager une marge positive".

Tôt ou tard, il est donc probable que Bouygues doive trouver une alliance. Mais avec qui? En France, après avoir grillé ses cartouches avec Orange, Bouygues va-t-il chercher un accord avec Xavier Niel? L'autre option serait de trouver un chevalier blanc étranger. Une hypothèse peu probable tant le marché français des télécoms est peu attractif, grâce ou à cause de tarifs parmi les plus bas du monde.

Anthony Morel