BFM Business

TBH, l’appli bisounours des ados américains a fait craquer Facebook

Avec TBH, il faut être gentil pour que ses amis le fassent savoir. Un cercle vertueux qui vise les adolescents.

Avec TBH, il faut être gentil pour que ses amis le fassent savoir. Un cercle vertueux qui vise les adolescents. - Capture AppStore

Le réseau social vient de s’offrir une appli presque inconnue qui fait un tabac chez les ados américains. Il s’agit de TBH (To be honest) qui s’est hissée en quelques mois dans le top 10 de l’AppStore. Son truc: dire des choses gentilles pour inciter les jeunes à devenir... gentils.

Qui connaît TBH ? En France, personne ou presque. Mais aux États-Unis, cette appli est devenue en seulement trois mois la préférée des adolescents. Ils sont déjà 5 millions à l’avoir téléchargée au point de la faire entrer dans le top 10 des applications les plus téléchargées du store américain d'Apple. Un véritable phénomène, d’autant que TBH (acronyme de "to be honest", "pour être honnête", en français) n’est accessible pour l’instant que dans seulement 35 États. Sur son blog, la start-up annonce vouloir prendre son temps pour étendre sa présence d'abord dans tout le pays, puis ensuite dans le reste du monde.

Pour Facebook, qui peine à recruter chez les plus jeunes, l'appli est une réelle opportunité pour séduire la prochaine génération. Le groupe de Mark Zuckerberg a donc décidé de l’acheter. Le montant de l’opération n’a pas été révélé, mais son potentiel laisse imaginer que le chiffre inscrit sur le chèque comporte plusieurs paires de zéros. D’autant qu’au-delà de l’image, TBH récupère des données sur un public stratégique, mais d’une manière bien moins intrusive que ne le font les réseaux sociaux des anciennes générations. 

Une appli en exclusivité sur l'AppStore

Le but de TBH est d’apporter un peu de bonheur dans ce monde de brutes en posant des questions positives aux ados sur leurs camarades de classe. Qui organise les meilleures fêtes? Qui ferait le président le plus sympa? Qui est le plus drôle ou le plus généreux? À chaque question, quatre noms sont proposés, mais celui qui répond conservera l’anonymat, ce qui l’incite à être totalement honnête. Le but est d’inciter les ados à être les plus sympas possible pour obtenir, non pas des "likes", mais des "gems", un terme symbolisé par des pierres précieuses.

D’ailleurs, Facebook n’est pas le seul géant à avoir succombé au charme de TBH. Sur son magasin d’applis, Apple prend soin de préciser que TBH n’est disponible que sur l’AppStore et uniquement compatible avec les appareils équipés d’iOS. À croire que le groupe de Cupertino s’est gentiment fait couper l’herbe sous le pied par Facebook qui, par gentillesse, compte désormais développer une version pour l'Android de Google. 

Pascal Samama