BFM Business

Succès pour les applications mobiles dédiées aux JO

-

- - Ed Jones (AFP)

Athlètes, entraineurs, arbitres mais aussi journalistes et supporters : tous ont trouvé une application pour leur faciliter la vie pendant la compétition.

Football, natation, athlétisme, judo ou encore golf, du 5 au 21 août, il y a eu beaucoup de sport à Rio, et ce, pour tous les goûts. Mais entre la multitude d’athlètes et le décalage horaire, il y avait des risques de passer à côté d’une performance. Pour s’y retrouver, plusieurs applications ont été développées, à la fois à l’intention des personnes sur place à Rio mais aussi pour les passionnés du monde entier.

"Rio 2016", l’application mobile officielle

Pour le grand public, outre les applications des médias, on pense évidemment à l’application mobile officielle «Rio 2016 », créée par Samsung, partenaire des Jeux Olympiques dans la catégorie des équipements de communication sans fil. La marque coréenne a lancé son application le 3 août,. Outre l’incontournable agenda des diverses épreuves et les résultats dans chaque discipline, le grand public a pu y retrouver des informations détaillées sur les pays et athlètes participants, sur les records mondiaux et un page répertoriant le nombre de médailles gagnées par chaque pays. Par ailleurs, Google s’est paré d’une interface dédiée pour retrouver nombre d’informations pratiques sur le déroulé de la compétition.

Pour ceux qui avaient la chance d’être sur place – Rio a reçus plus de 500 000 touristes à l’occasion de la compétition-, des applications pour se déplacer d’une enceinte sportive à une autre, pour trouver où se restaurer et bien sûr être informé des performances en direct ont été mises à disposition. Pour rejoindre les stades, la start-up israélienne Moovit a par exemple fourni une application officielle de transport public durant les Jeux. Elle prenait en compte les bus, trains, trams, taxis, lignes de métro et calculait le meilleur itinéraire pour ne pas rater le début d’un match et éviter de se perdre parmi les 50 kilomètres de lignes qui reliaient les différents lieux de compétition.

Une application conçue pour les journalistes

Mais les applications servent aussi l’envers du décor. Pas moins de 25.000 journalistes furent accrédités pour couvrir l’événement. Pour les accompagner, le comité d’organisation avait chargé l’un de ses partenaires, Atos, de développer une application dédiée. Baptisée myInfo+, elle donnait accès en direct aux résultats sportifs de toutes les disciplines représentées que ce soit lors des Jeux Olympiques ou pour les épreuves paraolympiques à venir. Y ont aussi répertoriés le classement des médailles, les records battus, les informations pratiques pour se déplacer. "L’application Myinfo était destinée à toute la famille olympique c’est-à-dire aux comités internationaux et nationaux, aux athlètes et aux médias", explique Angels Martin Munoz, Directrice Générale pour l’opération Jeux Olympiques chez Atos.

Au final, une kyrielle d’applications ont permis à chacun de rester connecté tout au long de la compétition pour rester informés de tous les résultats et épreuves.

Adeline Raynal