BFM Business

SpaceX pourra lancer des satellites pour l'armée américaine

SpaceX accède au marché des lancements de satellites militaires américains,  monopolisé par une coentreprise entre Lockheed Martin et Boeing.

SpaceX accède au marché des lancements de satellites militaires américains, monopolisé par une coentreprise entre Lockheed Martin et Boeing. - AFP Photo Handout-NASA-SpaceX

La société d'Elon Musk accède au juteux marché du lancement de satellites militaires. SpaceX participera à son premier appel d'offres en juin 2015 pour des satellites GPS.

C'est une victoire indéniable pour SpaceX, qui a été certifiée par les forces aériennes américaines pour le lancement de satellites militaires. La société d'Elon Musk s'ouvre ainsi les portes d'un marché lucratif monopolisé jusqu'à maintenant par une joint-venture entre Lockheed Martin et Boeing.

"C'est une étape très importante pour l'Air Force et le département de la Défense. L'émergence de SpaceX comme un acteur viable du lancement commercial de satellite nous fournit l'opportunité d'organiser une concurrence pour la première fois depuis presque une décennie", a déclaré la secrétaire à l'armée de l'air, Deborah Lee James. 

Pour la Défense des Etats-Unis, ce recours a des lanceurs commerciaux, aguerris aux satellites civils de télécommunications, a pour double objectif de réaliser des économies en faisant jouer la concurrence et d'avoir une alternative en cas de problème technique sur un lanceur.

La fusée Falcon 9 de SpaceX a été certifiée par l'armée de l'air

SpaceX, dont c'est la fusée Falcon 9 qui a été certifiée, pourra dès le mois de juin 2015 se porter candidat dans le cadre d'un appel d'offre ouvert pour le lancement de satellites de la constellation GPS III. 

Son entrée sur ce marché, chasse gardée de la coentreprise entre Boeing et Lockheed Martin, a été précédé d'une longue période de négociations de deux ans avec les forces aériennes américaines.

Fondée en 2002, SpaceX, contrôlée par le flamboyant milliardaire Elon Musk, est devenue l'un des grands du lancement spatial mondial, lançant des satellites commerciaux et opérant des lancements pour la Nasa.

La société est aussi en concurrence avec l'européen Arianespace, qui se plaint de ne pas avoir accès à des marchés publics garantis aussi importants que son rival américain.

En 2014, le GAO, équivalent américain de la Cour des comptes française, avait rapporté que le marché des lancements militaires américains représenterait environ 9,5 milliards de dollars sur les 5 ans à venir.

Frédéric Bergé avec AFP