BFM Business

Sodexo rachète la start-up FoodChéri pour se lancer dans la restauration "3.0"

VIDÉO - Le français Sodexo, leader mondial des services de restauration, annonce une prise de participation majoritaire dans FoodChéri. Créée il y a seulement deux ans, la start-up est considérée comme une pionnière de la restauration 3.0 en France.

Deux ans seulement après sa création, la start-up FoodChéri quitte le monde des start-up pour celui des groupes internationaux. Mais ce n'est pas un groupe américain ou asiatique qui en fait l'acquisition. C'est le français Sodexo, l’un des leaders mondiaux de la restauration, qui annonce une prise de participation majoritaire dans cette pépite de la foodtech.

La société restera dirigée par Patrick Asdaghi, cofondateur et PDG, et Julia Vernin, directrice des opérations. Le montant n’a pas été dévoilé, mais des sources proches du dossier évoquent "une quinzaine de millions d’euros".

Pour Sodexo, cet investissement permet "de répondre aux tendances de consommation émergentes et réinventer l’expérience du consommateur". L’objectif du groupe de restauration est de "devenir une plateforme de services" en développant une offre pour les petites entreprises qui ne peuvent offrir un restaurant d'entreprise aux salariés.

Quant à FoodChéri, l’entrée de Sodexo dans son capital confirme son ambition: celle de devenir un leader mondial de la foodtech. "Sodexo va nous aider à nous déployer à très grande échelle", explique Patrick Asdaghi à BFMBusiness.com.

Devenir un acteur national de la foodtech

En 2015, lors de la création, le patron de FoodChéri, un ancien de Google et de La Fourchette, nous révélait que la start-up ambitionnait de devenir le plus grand restaurant de France avec un potentiel de 500 à 700 repas par jour. À cette époque, elle n'employait que six personnes dont deux chefs cuisiniers pour préparer les menus. Sa recette: une appli mobile pour choisir son plat, commander et payer.

Deux ans plus tard, ce "restaurant virtuel", comme il se qualifie, emploie 70 salariés et sert 12.000 plats préparés, végétariens ou non, en Île-de-France. La société a atteint cet objectif grâce à une levée de 6 millions d'euros en 2016. De son côté, Sodexo est présent dans 80 pays, emploie 427.000 collaborateurs et sert chaque jour 100 millions de clients.

Avec Sodexo, FoodChéri ambitionne de servir ses repas dans toute la France. "C'est un objectif que nous préparons pour les trois prochaines années", nous a indiqué Patrick Asdaghi. Pour cela, l'entreprise va créer près de Rungis une cuisine industrielle des plus modernes. "Ce site aura un potentiel de 30.000 repas quotidien", nous a révélé le fondateur qui est l'invité de l'émission After Business ce soir sur BFMBusiness.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco