BFM Business

Pourquoi la valorisation d'Airbnb va atteindre des sommets

Le succès d'Airbnb déplaît aux professionnels. En France, les relations sont tendues avec les hôteliers notamment à cause de la taxe de séjour.

Le succès d'Airbnb déplaît aux professionnels. En France, les relations sont tendues avec les hôteliers notamment à cause de la taxe de séjour. - Martin Bureau-AFP

Le site d'hébergement entre particuliers boucle un tour de table portant sa valorisation à 24 milliards de dollars. Ses perspectives de croissance sont, presque, sans nuages.

Airbnb poursuit sa progression vers les sommets. Dans le club très fermé des start-up américaines les mieux valorisées au monde, le site internet de réservation d'hébergement entre particulier est en train de boucler un tour de table de près de 1 milliard de dollars.

Ce nouvel apport d'argent s'effectuerait sur une valorisation autour de 24 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier rapportées par le Wall Street Journal (article payant).

A ce niveau astronomique, le quotidien économique américain fait la comparaison avec l'énorme chaîne internationale d'hôtels Marriott dont la valeur boursière atteint environ 21 milliards de dollars.

Airbnb se situerait même au deuxième rang des start-up américaines récentes les mieux valorisées, loin derrière Uber et ses 50 milliards de dollars de valorisation en cinq ans d'existence.

Airbnb, lors de sa dernière levée de fonds en avril 2014, avait déjà atteint une valorisation de 10 milliards de dollars.

Ces évaluations très généreuses dont bénéficie Airbnb de la part des investisseurs viennent en partie de perspectives d'avenir très optimistes sur son modèle économique.

Airbnb veut tripler son chiffre d'affaires ente 2013 et 2015

Cette année, Airbnb prévoit de réaliser 850 millions de dollars de chiffre d'affaires, selon des projections exposées par les dirigeants de l'entreprise devant des investisseurs. Cette activité serait multipliée par plus de 3 par rapport aux revenus de 250 millions affichés en 2013.

Ses propres projections tablent sur dix milliards de dollars en chiffre d'affaires en 2020, avec des bénéfices de 3 milliards de dollars avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda).

Actuellement, Airbnb aurait une part d'environ 1% du marché mondial de l'hébergement tout en revendiquant 17 millions d'utilisateurs dans le monde. Et la perspective de la tenue d'évènement mondiaux comme les prochains JO de Rio de Janeiro, avec lequel le site a signé un partenariat, devrait doper son activité en 2016.

L'enthousiasme actuel des financiers vis à vis de la start-up n'est même pas douché par la prévision d'une perte d'exploitation de 150 millions de dollars, sur l'année en cours. Ces pertes seraient dues à sa coûteuse stratégie d'expansion internationale.

Comme Uber, Airbnb rencontre aussi une hostilité croissante de certaines villes touristiques (comme Paris) qui lui reprochent de ne pas s'acquitter des taxes locales qui s'appliquent aux hôteliers et aux gites touristiques ayant pignon sur rue.

Frédéric Bergé