BFM Business

Pokemon Go à l'origine d'un bénéfice inattendu pour la santé

-

- - Remko de Waal - ANP - AFP

Selon des données du fabricant d'objets connectés Jawbone, les utilisateurs du jeu Pokemon Go marcheraient deux fois plus qu'avant d'être adeptes de ce jeu vidéo disponible sur smartphones et tablettes.

Pokemon Go plus efficace que les messages sanitaires "Manger, bouger" à la fin des pubs alimentaires? Des données transmises par le fabricant d'objets connectés Jawbone au site Bloomberg semblent en effet montrer que les joueurs se dépensent plus depuis qu'ils ont téléchargé l'application de Nintendo. Pour rappel, Pokemon Go qui devrait sortir dans les prochains jours en France est une application mobile qui consiste à trouver dans la nature des "pokemons" en réalité augmentée. Le joueur doit donc se balader pour repérer une créature afin de la capturer. 

Et ces balades dans la ville augmenteraient significativement le nombre de pas réalisés par les utilisateurs du jeu. Ainsi selon Jawbone, les utilisateurs de Pokemon Go munis d'un "tracker" d'activité de la marque auraient effectué 10.936 pas en moyenne le week-end de la sortie du jeu contre 6.063 une semaine plus tôt. La marque américaine n'a pas communiqué sur la taille de l'échantillon étudié mais elle assure qu'elle est "suffisamment significative".

En tout cas, cette tendance est corroborée par d'autres applications d'exercice physique. Comme l'application pour Apple Watch Cardiogram qui note aussi un accroissement de l'activité physique de ses utilisateurs depuis l'apparition de Pokemon Go. Alors qu'ils effectuent en moyenne 37% de leur demi-heure d'exercice quotidien, ils en auraient fait 45% le jour de la sortie du jeu et ce taux serait monté à 53% dans les jours qui ont suivi. Et à la différence de Jawbone, Cardiogram communique sur la taille de son échantillon: l'application a mesuré l'activité de 35.000 personnes. Et si le fondateur de l'appli Brandon Ballinger reconnaît que les utilisateurs de Cardiogram sont plus sportifs que la moyenne et ont donc tendance à plus se dépenser, il estime que si l'effet est durable Pokemon Go "sera le plus grand contributeur à la santé publique en 2016."

Plus utilisé que Tinder et Twitter!

Déjà téléchargée plus de 7 millions de fois, l'application développée par la start-up Niantic en collaboration avec The Pokemon Company (filiale de Nintendo) est une phénomène de société. La sortie de ce jeu en France, programmée ce week-end, a été repoussée de quelques jours à cause des événements tragiques du 14 juillet. Et si le succès de l'application est un peu irrationnel (elle serait déjà plus utilisée que celles de Tinder ou de Twitter...), il s'explique par la rencontre entre une technologie appréciée des joueurs (la réalité augmentée) et la licence Pokemon qui fête cette année ses 20 ans et rencontre toujours un très large succès. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco