BFM Business

Nokia taille dans ses effectifs

Les ventes du Lumia restent timides, même si tout le monde considère le smartphone de Nokia comme une réussite (Photo : Reuters)

Les ventes du Lumia restent timides, même si tout le monde considère le smartphone de Nokia comme une réussite (Photo : Reuters) - -

Le fabricant de téléphone, à la peine depuis plusieurs années, vient d'annoncer de nouvelles mesures de réduction de coûts. Le groupe va supprimer jusqu'à 10 000 emplois dans le monde d'ici l'an prochain.

Cela ne s'arrange pas chez Nokia. Et aucune amélioration n’est à attendre dans les trimestres qui viennent. De profit warning en perte record, le château Nokia continue de s'écrouler. Un nouveau plan d'économies de plus d'un milliard et demi d'euros s'ajoute aux 700 millions annoncés il y a quelques mois. A la clé : plus de 10 000 suppressions de postes, étalées sur un an et demi.

Nokia se résout même à vendre certains bijoux de famille : le groupe a annoncé ce 14 juin la cession de Vertu, sa gamme de téléphones de luxe, à un fonds de private equity.

Plus de difficultés attendues sur le segment des smartphones

Les faiblesses de Nokia, on les connaît : une concurrence accrue sur les marchés émergents, en Inde, en Afrique et en Chine. Et surtout une incapacité chronique à s'imposer sur le segment des smartphones, où le groupe s'attend à connaître plus de difficultés que prévues sur le deuxième trimestre.

Ce n'est pourtant pas la qualité des produits qui est en cause. Tout le monde s'accorde à dire que la gamme Lumia, créée en partenariat avec Microsoft, est plutôt une réussite. Mais les ventes sont encore timides.

Un haut responsable d'un opérateur français disait récemment que dans les boutiques, aujourd'hui, les clients demandent l'iPhone ou du Samsung. Dans l'esprit des acheteurs de smartphones, Nokia est relégué au rang des constructeurs de second rang.

Anthony Morel