BFM Business

Microsoft lance le mobile qui peut tenir un mois sans recharge 

Microsoft conserve une licence d'utilisation d'une durée de 10 ans de la marque Nokia, pour les téléphones mobiles 2G

Microsoft conserve une licence d'utilisation d'une durée de 10 ans de la marque Nokia, pour les téléphones mobiles 2G - Microsoft

Commercialisé sous la marque Nokia, ce petit téléphone mobile "à l'ancienne" n'offre pas seulement une autonomie exceptionnelle.  Il sera aussi très bon marché: 20 euros.

Microsoft joue le grand écart entre les smartphones et les téléphones mobiles à prix cassés. Son dernier-né, le Nokia 105, est son nouveau modèle bas de gamme avec clavier, petit écran mais dépourvu de capteur photo.

Amateurs de smartphones, passez votre chemin! Ce modèle Nokia n'a aucune possibilité de connexion Internet à un réseau mobile 2G ou 3G.

Ce téléphone portable à l'ancienne, pour téléphoner ou envoyer des SMS, sera commercialisé courant juin 2015, à 20 dollars (HT) soit près de 20 euros TTC. Pour ce prix, il a aussi une fonction radio FM et une mini lampe torche.

Microsoft le destine en priorité aux marchés émergents où l'image de la marque Nokia reste vivace. A la suite de sa reprise de l'activité téléphone mobile de Nokia en 2014, la firme américaine conserve la licence d'utilisation de 10 ans de la marque finlandaise pour les téléphones 2G, uniquement.

Outre son prix bas, le Nokia 105 a été pensé pour les pays en voie de développement où l'alimentation électrique se fait rare ou intermittente. La durée de vie de sa batterie peut ainsi atteindre 30 à 35 jours en veille, assure le constructeur.

Sa batterie peut tenir 15 jours à une heure d'utilisation par jour

Celle-ci peut soutenir en théorie 15 heures de conversation téléphonique en moyenne. Autrement dit en ne téléphonant qu'une heure par jour, son utilisateur n'aura à le recharger que tous les 15 jours.

"Des millions de gens supplémentaires vont pouvoir accéder à l'univers du mobile. En plus, nous avons besoin de faire tomber les obstacles auxquels nombre de personnes font face, comme l'incapacité de recharger son téléphone quotidiennement" explique Pekka Haverinen, directeur du marketing produit chez Microsoft.

L'éditeur américain serait-il devenu philanthrope? Microsoft entend surtout prendre date auprès des centaines de millions de consommateurs qui ne sont pas encore équipés d'un mobile.

Son pari audacieux sur l'avenir fait l'hypothèse que les possesseurs de ses téléphones basculeront un jour sur les smartphones de sa marque Lumia au lieu d'opter pour les téléphones Android, liés au grand rival Google.

A moins que Nokia ne décide de revenir sur ce marché, une fois qu'il sera libéré de la clause de non-concurrence avec Microsoft, fin 2016...

Frédéric Bergé