BFM Business

Microsoft gagne plus avec Android qu'avec son Windows Phone

Les constructeurs de portables utilisant Android ne versent pas un centime à Google, mais des sommes importantes à Microsoft.

Les constructeurs de portables utilisant Android ne versent pas un centime à Google, mais des sommes importantes à Microsoft. - Ulcano Tekno - Flickr - CC

Samsung a reversé plus d'un milliard de dollars à Microsoft en 2013 pour utiliser des brevets nécessaires à Android, a annoncé le groupe américain vendredi.

Paradoxe des accords commerciaux entre géants du web: pour pouvoir utiliser Android, le système d'exploitation conçu par Google, Samsung reverse des droits de brevets à… Microsoft.

Le développeur de Windows a déclaré vendredi que le constructeur coréen lui avait versé plus d'un milliard de dollars pour l'année fiscale 2012-2013.

Google, lui, ne réclame rien aux constructeurs, et gagne de l'argent grâce à ses ventes d'applications et de musique. Mais les téléphones et les tablettes Android utilisent des brevets détenus par Microsoft (plus de 200, selon le groupe).

Samsung ne veut plus payer

Plutôt que de réclamer de l'argent à Google, Microsoft a signé en 2011 des accords avec plusieurs constructeurs de portables utilisant Android, le plus important étant Samsung. La somme reversée par le constructeur coréen n'était pas connue pour l'instant.

Samsung n'est pas ravi d'avoir à payer cette somme à son rival, créateur du Windows Phone, et argue que depuis le rachat de Nokia par Microsoft, l'accord signé en 2011 n'est plus valable. Le développeur de la gamme Galaxy n'a donc pas reversé un centime de ses profits en 2014.

Microsoft réclame que les tribunaux américains forcent Samsung à payer, et à lui verser pour son retard 6,9 millions de dollars en plus du milliard de dollars qu'il lui doit. Une somme plus importante que les bénéfices de toute la section Entertainement and Devices de Microsoft (848 millions de bénéfices), qui compte la Xbox, Skype… Et ses propres Windows Phone.

Joseph Sotinel