BFM Business

Mesdames, ce sex-toy devrait vous donner envie de dévorer des livres

Ce sex-toy inventé par B-Sensory vibre au fil de la lecture des livres édités par la startup grâce à la magie du Bluetooth.

Ce sex-toy inventé par B-Sensory vibre au fil de la lecture des livres édités par la startup grâce à la magie du Bluetooth. - B-Sensory

Une start-up brestoise se rend au CES de Las Vegas, le grand salon de la high tech, pour présenter son Little Bird, un objet qui, connecté à des livres numériques, vibre en fonction de l'intensité évocatrice du texte.

Dans la délégation française qui se rendra à Las Vegas pour le CES 2016, une start-up risque de se démarquer des autres. Fondée par un trio breton, Christel Lecoq, Katell Le Scanff et Nicolas Bravin, E-sensory propose une nouvelle manière de s’adonner à la lecture de romans érotiques grâce à un objet connecté qu’ils ont baptisé Little Bird.

Sa forme est évocatrice. Il s’agit en effet d’un sex-toy qui vibre au fil de la lecture des livres édités par la startup et accessible via une application mobile via sa filiale B-Sensory. "Amatrice de lecture érotique, j’ai eu l’envie de conjuguer le pouvoir des mots au potentiel des objets connectés pour imaginer une nouvelle manière de lire et prendre du plaisir, en solo ou en duo", explique Christel Lecoq, PDG de B-Sensory.

Les pages se tournent d'un souffle ou d'une caresse

Pour réaliser cet exploit, l’équipe brestoise a imaginé une nouvelle manière de tourner les pages. Pas besoin d’un coup de pouce, puisqu’un simple souffle ou une caresse sur l’écran tactile fait apparaître une nouvelle page du roman en déclenchant les vibrations de l’appareil qui varieront en fonction de l’intensité du roman.

Pour Françoise Rey, auteur de livre érotique, cette invention est une véritable révolution. "Moi qui mettais tout mon art à murmurer tout bas des choses troublantes à l'oreille, à l'âme de mon public, je me vois assistée d'un délicieux magicien qui, sans remplacer jamais le pouvoir des mots, saura le galvaniser !"

Actuellement, la librairie en ligne de B-Sensory ne compte que quatre ouvrages. La startup est à la recherche de "plumes coquines" pour offrir un peu plus de contenu à cette expérience pensée par des femmes, pour des femmes.

Pascal Samama